Mis à jour le
Chevaline : «C’est un dossier de longue haleine»
 

Un mois après le massacre de Chevaline, l’enquête continue. Pour le moment, aucune interpellation n’a eu lieu, mais le procureur se veut rassurant. « C’est un dossier vraisemblablement de longue haleine », juge-t-il.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • avocat du diable
    avocat du diable     

    en forme Papy ;-)
    et tout ça est de source sure?
    Alors faut rempiler à la Maison Poulaga.

  • seniorforme
    seniorforme     

    L'enquête progresse :
    -M.Al Hilli a séjourné plusieurs fois en France, en Savoie cette année alors qu'il est propriétaire d'une maison en Gironde. A l'époque du crime, la petite Zainab a raté la rentrée scolaire. Pourquoi alors qu'elle avait des difficultés de lecture ? Pourquoi Saad s'absentait il souvent du camping et avait l'air préoccupé ?

    Pour répondre à ces questions, on peut dire que Chevaline se trouve à 60 kilomètres seulement de la Suisse et le père de M.al Hilli aurait un coffre à Genève avec près de 6 millions d'euros !

    -D'autre part, l'arme utilisé est un Lugger, c'est un modèle ancien utilisé par l'armée suisse jusqu'à la dernière guerre. Coïncidence ?

    -M.al Hilli n'était pas un père de famille si tranquille. Il postait souvent des commentaires sur des sites critiquant l'Etat d’Israël et le rendant responsable des attentats du 11 Septembre.

    -Comment expliquer que M.al Hilli était passionné de cyclisme comme le pauvre français mort et l'aviateur de la Royal Air Force qui a trouvé les corps ? Coïncidence ?

    Après mûre réflexion, il semble bien que le modus operandi ressemble aux méthodes qu’utilisait l’UDBA, la police secrète yougoslave.

    On pourrait donc penser à un contrat. Une personne avait donné rendez-vous à M.al Hilli à la Combe d'Ire à cet endroit précis car aucun touriste n'y serait allé seul. Uniquement les habitués connaissent cet endroit.

    C'est donc un guet-apens et l’exécuteur est vraisemblablement un ancien soldat d'Europe de l'est, que certains aurait aperçu au camping.

    Mais qui a commandité ce crime ? Des services secrets, la famille, des anciennes relations d'affaires en Irak, là le mystère plane...
    http://blog.seniorenforme.com/

Votre réponse
Postez un commentaire