Charlie Hebdo
 

Une vingtaine de menaces ont été proférées sur Facebook et un courrier manuscrit portant le même message a été reçu à la rédaction de l'hebdomadaire satirique.

Votre opinion

Postez un commentaire