BFMTV

Ces anciennes victimes de violences conjugales qui aident celles qui souffrent aujourd'hui

Alors que la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes a lieu ce mercredi, la situation est très alarmante. L’enfermement contraint lié au confinement a aggravé les violences. Lors du premier confinement, les interventions de police à domicile pour violences conjugales ont augmenté de 42%. Dans le Pas-de-Calais, l'association "Brisons les silences, Osons", des femmes se battent au quotidien pour sauver les victimes de violences conjugales. Elles ont vu les appels à l’aide exploser depuis le début de la crise sanitaire.

Sur le même sujet