BFMTV

Ce qu'il faut savoir sur Maria, l'ouragan qui menace la Martinique et la Guadeloupe

La partie française de l'île de Saint-Martin a été totalement dévastée par l'ouragan Irma (7 septembre)

La partie française de l'île de Saint-Martin a été totalement dévastée par l'ouragan Irma (7 septembre) - Lionel CHAMOISEAU / AFP

L'ouragan Maria va toucher la Guadeloupe dans la nuit de lundi à mardi. Il devrait épargner Saint-Martin et Saint-Barthélemy, mais pas la Martinique qui est désormais sous le coup d'une alerte "violette".

Après les ouragans Irma et José, Maria menace à son tour les Antilles françaises. Dimanche, la Guadeloupe a été placée en alerte rouge cyclonique. La Martinique que l'on pensait épargnée en premier lieu, a finalement été placée par la préfecture en alerte cyclonique violette, soit le plus haut niveau. L'ouragan devrait toucher la Martinique et la Guadeloupe dans la nuit de lundi à mardi.

Quelle est la puissance de l'ouragan ?

Maria est devenu un ouragan de catégorie 4 lundi soir, comme l'ont assuré les services météo américains. Il s'est considérablement renforcé durant la journée.

L'ouragan Irma qui a dévasté Saint-Martin et Saint-Barthélemy était lui de catégorie 5.

La vitesse moyenne attendue des vents sur une minute est de 140 km/h, et des rafales pouvant atteindre 200 km/h sont également attendues. En comparaison, des rafales 305 km/h accompagnaient l'ouragan Irma.

Quel trajet pour Maria ?

  • Pour l'instant, la trajectoire de l'ouragan est inconnue. Mais selon les estimations de Météo France, la Guadeloupe et sa voisine la Dominique au sud, sont les îles les plus menacées par l'ouragan: "Les incertitudes sur la trajectoire et l'intensité finale à cette échéance, rendent difficile une localisation précise des impacts sur la Guadeloupe, mais il semblerait que le sud de l'archipel soit nettement plus exposé", assure Météo France dans son bulletin d'information. Alors qu'on pensait l'île de la Martinique épargnée par le cyclone, elle a finalement été placée en alerte cyclonique violette par la préfecture. Il s'agit du plus haut niveau d'alerte.

Après la Guadeloupe et la Martinique, Maria devrait menacer Montserrat et Saint-Kitts et Nevis mardi, puis les Îles Vierges et Porto Rico mercredi. Selon météo France, l'ouragan devrait passer loin de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, a près de 100 km du sud des îles.

-
- © Les prévisions des trajectoires des ouragans et dépressions en cours dans l'océan Atlantique - Image Météo France

Quels risques pour les Antilles françaises ?

Météo France appelle à une très forte vigilance en Guadeloupe, assurant que des conditions de fortes tempêtes ou d'ouragan "sont probables sur le territoire dans les 48 heures". Les vents devraient atteindre plus de 200 km/h aux abords de la Guadeloupe, pour une vitesse moyenne sur une minute comprise entre 120 et 150 km/h.

La préfecture de Guadeloupe a placé l'île en alerte rouge, appelant les habitants à "ne plus se déplacer, de se mettre à l'abri, soit dans son habitation, soit dans un abri sûr, et de s'informer des conditions météo la radio". Les écoles ont été fermées jusqu'à nouvel ordre, et l'aéroport Guadeloupe-Caraïbes a suspendu le trafic aérien.

  • Depuis lundi matin, la mer est forte: "Les déferlements seront violents dès lundi après-midi sur les rivages de Marie-Galante et entre Goyave, Capesterre-Belle-Eau et Trois-Rivières avec des submersions probables par endroits pendant la nuit. Il faudra également surveiller un risque de submersion modérée en rade de Pointe-à-Pitre ainsi que dans la zone de Moudong à Jarry". Des creux de 8 à 10 mètres sont attendus en mer dans la nuit de lundi à mardi.

Les mêmes mesures ont été prises pour la Martinique, placée par la préfecture en alerte violette, le plus haut niveau d'alerte qui implique que les gens sont invités à se confiner chez eux ou dans un endroit sûr.

Que risquent Saint-Martin et Saint-Barthélemy ?

S'il n'était pas possible de prévoir avec précision le trajet de l'ouragan Maria, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, déjà durement touchées par l'ouragan Irma, devraient être épargnées cette fois-ci, l'ouragan passant à plus de 100 kilomètres des côtes.

Les autorités craignent cependant que les éventuels dégâts que pourrait subir la Guadeloupe, aient des répercussions sur l'aide apportée par les secours à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. La Guadeloupe sert actuellement de base arrière aux secours dépêchés sur les îles meurtries par le passage de l'ouragan Irma il y a deux semaines.

-
- © Les niveaux de vigilance pour les Antilles françaises à l'approche de Maria - Capture d'écran Météo France
G.D.