BFMTV

Calvados: la balle perdue d'un chasseur trouvée dans la chambre d'un enfant

Un chasseur (photo d'illustration)

Un chasseur (photo d'illustration) - GUILLAUME SOUVANT / AFP

Une mère de famille a découvert dans la chambre de sa fille un trou situé au-dessus de son lit, dans la commune de Courtonnes-les-Deux-Églises, dans le Calvados. Il s'agit d'une munition utilisée pour chasser des gros gibiers.

C'est une découverte aussi insolite qu'inquiétante. Samedi dernier, aux alentours de 23 heures, une mère de famille découvre dans la chambre de sa fille un trou situé au-dessus de son lit, dans la commune de Courtonne-les-Deux-Églises, dans le Calvados.

A l'origine de ce trou: une balle perdue, qui "a traversé la toiture de la maison" avant d'atterrir dans la chambre de l'enfant, rapportent nos confrères de Ouest France. Les gendarmes de la ville voisine d'Orbec estiment qu'il s'agit d'une munition de calibre 12mm utilisée pour chasser des gros gibiers, comme les sangliers ou les chevreuils.

Enquête en cours

Cité par Le Parisien, le président de la Fédération des chasseurs du Calvados, Jean Christophe Aloé, s'est indigné de la nouvelle, qu'il juge "inadmissible". Il espère "que le coupable sera appréhendé".

La maison se situant près d'un bois très fréquenté par les chasseurs, il n'a pas manqué de rappeler certaines règles: "Il est strictement interdit de tirer en direction d'une habitation, d'une route, d'une voie ferrée. Tous les chasseurs le savent. C'est la base".

Une enquête est en cours, menée par les gendarmes d'Orbec, mais elle semble dores et déjà s'annoncer complexe, comme l'explique Ouest France. Pour cause, la balle présente dans la chambre de l'enfant ne permet pas d'identifier le jour et l'heure de l'incident: le relevé balistique de la balle est en effet "impossible" à récupérer, et ne permet donc pas de déterminer la nature de l'arme ou d'identifier le tireur.

Shéhérazade Ben Essaid