Un bloc opératoire. (photo d'illustration)
 

En janvier 2016, le patient d'un chirurgien urologue était décédé en pleine opération de la prostate, à l'hôpital de Bourges. Une intervention décrite comme une véritable "boucherie" par le personnel soignant. 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 109600
    109600     

    La propagande gouvernementale nous les présente comme des personnes extrêmement qualifiées.
    Voilà le résultat.

  • 7Leibnitz
    7Leibnitz     

    C est pour cette raison qu il est de notre devoir de rendre la profession attractive, de former nos medecins afin de ne pas avoir à les recruter ailleurs.....nos hopitaux regorgent de medecins qui parfois maîtrisent difficilement notre langue et dont la formation ne correspond pas à celle dispensée à nos medecins.

Votre réponse
Postez un commentaire