BFMTV

"Boulangère: femme du boulanger": le Larousse accusé de sexisme à cause de plusieurs définitions

Depuis plusieurs jours, la polémique enfle autour de certaines définitions données par le Larousse. Entre le masculin et le féminin de certaines professions, le célèbre dictionnaire fait des distinguos jugés sexistes et qui créent l'indignation.

"Carrément orientées", "sexistes", "balance ton Larousse"... Le fameux dictionnaire est dans la tourmente depuis que l'association de sensibilisation aux stéréotypes et au sexisme, Pépite sexiste, a pointé du doigt certaines de ses définitions.

"Boulangère: femme du boulanger"

Ainsi, sur la version numérique du Larousse, une boulangère est réduite au rang de "femme du boulanger qui travaille à la boutique", une guerrière est "une jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société".

Les exemples sont légions. Toujours selon Larousse, la "maîtresse" est une "femme avec laquelle un homme a des relations amoureuses ou sexuelles", quand son masculin est bien "une personne qui enseigne, éduque à l'école".

Jusqu'à peu, une présidente ne pouvait quant à elle pas être une femme "qui préside une assemblée, une réunion, un tribunal (...)" comme l'indique la définition au masculin. Elle était simplement "la femme du président". 

"En 2020, ce n'est pas possible"

Mais depuis le début de la polémique, la définition a été modifiée et qualifie finalement de la même manière "un président, une présidente". "Pour l'instant c'est la seule définition à avoir été modifiée", précise à BFMTV.com Marion Vaquero, fondatrice de l'association Pépite sexiste. Cette dernière a été alertée du phénomène par un message sur sa boîte mail. 

"Au début je n'y ai pas cru. Je me suis dit qu'en 2020, ce n'était pas possible d'avoir des positions aussi sexistes. Alors je suis allée vérifier sur le site et..." Le constat est sans équivoque, explique-t-elle abasourdie. 

Marion Vaquero a alors relayé cette information sur Twitter et Instagram.

"Ca a rapidement pris de l'ampleur. Pépite sexiste a interpellé Larousse, comme de nombreux internautes, sur les réseaux sociaux. Pas de réponse, mais on sait qu'ils sont au courant de la polémique puisqu'ils ont déjà modifié leur définition de 'présidente'".

La fondatrice de l'association attend désormais une mise à jour de la version numérique du dictionnaire sur toutes les définitions épinglées. 

Reste que la version papier semble elle aussi concernée par des descriptions contestables.

Contacté par BFMTV.com, Larousse a indiqué que ses équipes éditoriales travaillent actuellement sur l'édition 2021 du dictionnaire, sans toutefois faire de commentaire sur les interpellations sur les réseaux sociaux au sujet de leur définition de certains mots.

Ambre Lepoivre