BFMTV

Boston : les deux suspects sont des frères, la piste islamiste privilégiée

Des photos des deux hommes avaient été dévoilées par le FBI. L'un des deux est actuellement en fuite, l'autre a été tué par les forces de l'ordre.

Des photos des deux hommes avaient été dévoilées par le FBI. L'un des deux est actuellement en fuite, l'autre a été tué par les forces de l'ordre. - -

Les suspects de l'attentat du marathon de Boston sont deux frères de nationalité tchétchène, âgés de 19 et 26 ans, selon les autorités américaines. L'aîné a été tué par les policiers, alors que le plus jeune est toujours en fuite.

La police a identifié les deux hommes suspectés d’être les auteurs du double attentat de Boston, qui a fait fait trois morts et plus de 100 blessés mardi à l’arrivée du marathon. Il s’agirait de deux frères de nationalité tchétchène. Le suspect « à la casquette noire », telle qu’il apparaît sur les photos présentées jeudi par le FBI, s’appelle Tamerlan Tsarnaev. Agé de 26 ans, c’est l’ainé. Il a été abattu ce vendredi au cours d'une fusillade avec la police et est décédé à l'hôpital. Selon le NY Times, il était résident aux Etat-Unis depuis les années 2000. L’autre suspect, en fuite, a 19 ans et s’appelle Djokhar A. Tsarnaev.

L'identité des suspects, révélée par les médias américains, a été confirmée par un responsable du conseil de sécurité nationale. Les deux frères vivaient aux Etats-Unis depuis plusieurs années, a ajouté ce responsable. De sources proches du conseil de sécurité nationale et de la police, on déclare que les enquêteurs se penchent vers la piste de l'extrémisme islamiste pour expliquer le double attentat de Boston, qui a fait trois morts et 176 blessés.
Aucun des deux frères n'avait attiré l'attention des forces de l'ordre, a dit un enquêteur. La page russophone du réseau social VK a été prise d'assaut dès que le nom de Djokhar Tsarnaev a été rendu public par les autorités américaines. Le fugitif y a mis en ligne des liens vers des sites islamistes et indépendantistes tchétchènes sur ce qui semble être sa page personnelle

Philippe Gril avec AFP