BFMTV

Biarritz: 68 euros d'amende pour cracher, uriner ou jeter son mégot dans la rue

Jeter son mégot par terre pourrait coûter jusqu'à 180 euros.

Jeter son mégot par terre pourrait coûter jusqu'à 180 euros. - Thomas Coex - AFP

Le conseil municipal de Biarritz a voté jeudi soir une mesure visant à lutter contre les incivilités dans les rues. La mairie a décidé d'alourdir les contraventions en cas de dégradation de l'espace public.

"J'en ai assez de voir un certain nombre de dégradations de l'espace public". Michel Veunac, le maire de Biarritz, à la tête de la coalition centre-droite/PS, veut une ville propre et a décidé de le faire savoir. Lors du conseil municipal qui se tenait jeudi soir, la municipalité a voté une série de mesures destinées à majorer les contraventions en cas d'infraction.

"Nous devons aujourd'hui aller plus loin", a lancé le premier élu à son conseil municipal, comme le rapporte le quotidien Sud-Ouest. Avant de lister une série de comportements peu civilisés. Michel Veunac en a "assez des gens qui déposent ou jettent des dépôts sauvages d'ordures", en a assez "d'en voir d'autres uriner sur la voie publique", en a assez "de ceux qui peignent et tractent partout". 

Une amende majorée à 180 euros

Aussi, désormais à Biarritz, ne pas ramasser les déjections de son animal ou nourrir les animaux errants, mais aussi uriner, déféquer, cracher dans la rue sera passible d'une amende de seconde catégorie, soit 68 euros. Si celle-ci n'est pas réglée dans les 45 jours, la contravention sera majorée et passera à 180 euros. 

A cette première liste d'infractions s'ajoutent le fait d'apposer des inscriptions, de coller des tracts ou des photos sans autorisation, mais aussi de jeter des canettes, des mégots ou du papier par terre, comme le détaille le quotidien régional. 

D'autres villes ont déjà pris ce type de mesures, comme Toulouse. Depuis le 25 mars 2015, un décret relatif à l'abandon d'ordures et autres objets, est entré en vigueur. Il autorise les pouvoirs publics à sanctionner ces infractions d'une amende de seconde catégorie. Uriner est désormais passible d'une contravention allant jusqu'à 450 euros.

J.C.