BFMTV

Bébé laissé dans un conteneur à verre: la mère de 14 ans mise en examen

La petite fille a été retrouvée le jour-même de sa naissance sur cette place, dans un conteneur à verre.

La petite fille a été retrouvée le jour-même de sa naissance sur cette place, dans un conteneur à verre. - Capture Street View

Une adolescente de 14 ans a été mise en examen pour la tentative de meurtre sur son bébé, qu'elle avait abandonné le 10 juillet dans le Pas-de-Calais.

Une adolescente de 14 ans a été mise en examen jeudi à Béthune, dans le Pas-de-Calais, pour avoir tenté de tuer le bébé qu'elle avait abandonné à la naissance. Les faits remontent au 10 juillet dernier, dans un conteneur à verres à Rouvroy, où elle habite.

Poursuivie pour "tentative d'homicide sur mineur de moins de 15 ans", elle pourrait être placée dans un établissement d'accueil en attendant sa comparution devant le tribunal pour enfants statuant en matière criminelle. Retour sur cette histoire.

Découverte sur des tessons de verre

Le 10 juillet dernier, un couple déambule sur la place Tambroise, à Rouvroy, occupée principalement par des places de stationnement de voiture, quand ils entendent un bruit suspect émanant de la poubelle à verre. Ils préviennent alors les pompiers, qui vont faire la terrible découverte. Le nouveau-né, une petite fille, est allongée sur le ventre, sur les tessons de verre dans le conteneur. Elle souffre de quelques coupures et est en état d'hypothermie, mais "son état de santé est jugé satisfaisant" depuis, selon une source proche du dossier jointe par BFMTV. Une information judiciaire pour homicide est alors ouverte.

Le lendemain, le gardien du cimetière de la commune fait part aux policiers d'une constatation étrange dans les toilettes, retrouvés maculés de sang. La police scientifique effectue des prélèvements, mais ne trouve aucune correspondance avec un profil dans leurs fichiers. A partir de l'ADN du bébé, elle réussit en revanche à remonter jusqu'à la piste d'un jeune homme, connu de leurs services pour de menus délits.

Une adolescente "tout à fait normale"

Il aura fallu ensuite près d'un mois d'enquête minutieuse, "alliant à la fois les vieilles techniques d'investigation de la police, et les toutes dernières technologues, notamment les expertises scientifiques", explique Thierry Alonso, directeur départemental de la sécurité publique, pour remonter jusqu'à la jeune fille, qui a reconnu les faits.

L'adolescente de 14 ans, scolarisée en classe de 3e et décrite comme "tout à fait normale", avait soigneusement dissimulé sa grossesse à son entourage. Elle avait consulté plusieurs sites internet pour savoir comment préparer l'accouchement et couper le cordon ombilical, a révélé jeudi matin le procureur de la République de Béthune, Philippe Peyroux. Le magistrat a évoqué un "possible viol", ajoutant toutefois que l'adolescente avait continué "d'échanger des textos avec son présumé violeur", jusqu'en automne dernier, selon nos informations. Les investigations se poursuivent, notamment pour établir le rôle exact des parents de l'adolescente et du père présumé.

Alexandra Gonzalez