Mis à jour le
Lors de sa garde à vue, le père aurait expliqué avoir diffusé la photo de son bébé violenté sur Facebook pour s'amuser
 

Le jeune couple, originaire de l'Aisne, est soupçonné d'avoir publié sur le réseau social une photo de leur bébé, âgé d'un mois, après avoir été frappé par son père, qui ne supportait pas ses cris.

Votre opinion

Postez un commentaire