Le tribunal de Bayonne a condamné l'agresseur à 3 ans de prison ferme (photo d'illustration).
 

L'agresseur a été condamné à 3 ans de prison. Les enquêteurs ont retrouvé sa trace grâce à de l'ADN sur sa casquette, abandonnée après l'agression.

Votre opinion

Postez un commentaire