Le véhicule autonome développé par la société française Navya, le 20 novembre 2017, à Bobigny.
 

Alors que le gouvernement vient d'annoncer une nouvelle série de mesures dans l'espoir de diminuer la mortalité routière en France, la technologie de la voiture autonome pourrait à l’avenir régler une bonne partie du problème à l'avenir. Mais quand?

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • passur
    passur     

    Article R-412.6 du code de la route, tout est dit

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    La voiture connectée oui mais attention aux bugs et au piratage. Qui sera responsable !

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    La voiture connectée oui mais attention aux bugs et au piratage. Qui sera responsable !

  • Tarco 14
    Tarco 14     

    Cela ne sera pas triste quand les voitures, et tous les objets connectés, se mettront à "bugger". Attention on voit déjà la facilité de pirater nos ordinateurs, malgré toutes les protections.

  • Pascal Sivade
    Pascal Sivade     

    Moi, je suis un peu simplet, j'ai des joies simples, notamment celle d'être vivant. Alors j'ai pas envie de me la faire voler par un Fangio de pacotille.
    Oui à la voiture autonome qui apportera également une solution à la conduite des personnes âgées, au déplacement des malvoyants... Et moi je regarderais le paysage, encore une joie simple.

  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    La voiture autonome. Laissez moi rire. Vu le nombre de morts qu elle fera sa vitesse sera limitée a 10 kmh. Et pas de chauffeur donc pas de PV. Mois j achète un cheval

  • beaudolo
    beaudolo     

    Si j'étais Macron, afin de ne plus avoir d'accidents, je supprimerais la voiture, de toute façon ses électeurs, bobos parisiens, n'ont pas de voiture ils n'ont même pas leur permis quant au reste de la France on s'en fout!

Votre réponse
Postez un commentaire