BFMTV

AVANT/APRÈS - Ces photos aériennes de 1919 montrent combien le mont Blanc a changé en 100 ans

Le glacier d'Argentière en 1919 et 2019.

Le glacier d'Argentière en 1919 et 2019. - Kieran Baxter (Université de Dundee), Walter Mittelholzer (ETH-Bibliothek Zürich).

Depuis le ciel, les conséquences du réchauffement climatique sont particulièrement visibles. En comparant les photos de 2019 avec celles de 1919, on note une "perte de glace à grande échelle" sur le point culminant de l'Hexagone.

Il y a un siècle, le pilote suisse Walter Mittelholzer survolait le mont Blanc depuis un biplan pour photographier le plus haut sommet d'Europe. Une expérience rééditée il y a quelques semaines par les chercheurs de l'université écossaise de Dundee, comme le raconte le Guardian.

Après avoir déterminé avec précision la localisation des lieux où les photographies de 1919 ont été prises, les docteurs Kieran Baxter et Alice Watterson se sont envolés à 4700 m d'altitude en août 2019 pour reprendre exactement les mêmes clichés. 

Et la différence est saisissante, comme l'illustrent les photographies du glacier d'Argentières ci-dessous.

Le glacier d'Argentière, en 1919 et 2019

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater les changements du glacier d'Argentière en 100 ans.

Le chercheur écossais Kieran Baxter n'a pu que constater "l’ampleur de la perte de glace" au cours du siècle:

"C'était déjà évident lors du vol, mais c’est en comparant les images de 2019 à celles de 1919 que les changements des 100 dernières années ont été rendus visibles. Ce fut à la fois une expérience à couper le souffle et déchirante, d'autant plus que la fonte s'est considérablement accélérée au cours des dernières décennies", explique-t-il à BFMTV.com.

La Mer de Glace, en 1919 et 2019

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater les changements de la Mer de Glace en 100 ans.

Pour le docteur écossais, "si nous ne réduisons pas radicalement notre dépendance aux combustibles fossiles, il ne restera plus que très peu de glace à photographier". 

Si le travail du pilote suisse il y a un siècle est extrêmement précieux aujourd'hui, le chercheur Kieran Baxter tient à rappeler que "Mittelholzer a joué un rôle clé dans la vulgarisation du transport aérien commercial en Suisse, une industrie qui a ironiquement contribué au réchauffement climatique et à la détérioration des paysages alpins que le pilote pionnier connaissait et aimait".

Le glacier des Bossons du mont Blanc en 1919 et 2019

Déplacez le curseur au milieu de la photo vers la gauche et la droite pour constater le changement du glacier des Bossons du mont Blanc en 100 ans.

Crédits images: Walter Mittelholzer, ETH-Bibliothek Zürich ; Dr Kieran Baxter, Université de Dundee ; Dr Alice Watterson, Université de Dundee.

Louis Tanca