Tirs dans le Thalys: les cinq phases de l'attaque d'El Khazzani
 

Le 21 août, Ayoub El Khazzani monte dans le Thalys Amsterdam-Paris armé d'une kalachnikov, d'un pistolet et d'un cutter. Deux heures plus tard, le bilan se limite à trois blessés grâce à l'héroïsme de plusieurs passagers.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • le.sursaut.ou.le.chaos
    le.sursaut.ou.le.chaos     

    Dommage qu'il ne se soit pas tiré une balle dans la jambe comme l'algérien !

  • sortilege
    sortilege     

    anglade a eu peur et on le comprend , dommage qu'il ne soit qu'anglade , il faudra attendre que ça arrive à des personnages (dits importants) pour qu'un gvt soigne le mal par la racine !!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire