De nombreux arrêtés anti-burkini ne seront plus valables au 31 août.
 

Le tribunal administratif de Toulon examine ce mardi le recours contre l'arrêté anti-burkini pris à Toulon. Mercredi ce sera au tour du tribunal de Nice de se prononcer pour trois autres villes avec un jugement qui semble déjà écrit après la décision du Conseil d'Etat.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • beaudolo
    beaudolo     

    "le ministère de l'Intérieur joue la montre", ça c'est du vrai socialisme, faire semblant mais surtout ne rien faire, laisser pourrir les choses, c'est ce que Pépère appelle les "cycles économiques"!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire