bébé
 

Des parents bretons souhaitent appeler leur fils Derc'hen mais l'état civil ne reconnaît pas l'apostrophe. Seuls sont admis les points, tréma, accents et cédilles "tels qu'ils sont autorisés par la langue française", précise une circulaire que certains voudraient voir révisée.

Votre opinion

Postez un commentaire