Depuis un an, le nombre d'abonnés au service Autolib' a diminué.
 

La maire de Paris réunit ce lundi les constructeurs automobiles afin de trouver des alternatives à Autolib’. En sévère déficit, le service d’autopartage du groupe Bolloré a présenté une facture salée aux collectivités. 

Votre opinion

Postez un commentaire