BFMTV

Aménagements des quais de Seine à Paris: recadrage de la préfecture de police

La préfecture de police assure ne pas avoir été saisie sur les nouveaux projets de la mairie de Paris.

La préfecture de police assure ne pas avoir été saisie sur les nouveaux projets de la mairie de Paris. - Pierre-Franck Colombier - AFP

Alors que la mairie de Paris a annoncé un plan de transformation des quais hauts rive droite avec notamment la circulation à double sens rue de Rivoli, la préfecture de Paris rappelle qu'elle n'a pas encore été saisie sur ces sujets.

Ces dernières semaines, la mairie de Paris a dévoilé plusieurs importants projets de réaménagement du territoire, notamment une transformation des quais hauts. La mairie de Paris a par exemple annoncé la création dès cette année d'une piste cyclable rue de Rivoli et envisage de faire passer la rue à double sens.

Un projet qui a fait grincer des dents à droite, dénonçant le manque de concertation sur ce nouveau projet, après la déjà controversée fermeture des voies sur berge. Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, le préfet avait même été mis devant "le fait accompli". De son côté, la mairie assurait la semaine dernière dans Le Parisien que sur ces projets "la Préfecture de police est saisie et associée", précisant toutefois que seule "la phase d'instruction" avait entamée. Dans un communiqué, la préfecture de police fait une mise au point lundi soir.

"Le préfet de Police souhaite préciser qu'il n'a pour le moment pas été formellement saisi conformément au code général des collectivités territoriales".

Pas de décision pour l'instant

La préfecture opère un recadrage indiquant que seuls certains projets "sans impact direct sur la circulation sur la voie sur berge" sont à l'étude. Il s'agit notamment du réaménagement de sept grandes places parisiennes. Le préfet revient aussi sur la fermeture des voies sur berge, actée en septembre par le Conseil de Paris et met en garde sur la suite du projet.

"Aucune orientation, ni décision n'interviendra avant le terme de la période d'observation de 6 mois fixée voire au-delà" en fonction des conclusions du comité technique de suivi "afin de ne pas amplifier les difficultés de circulation". La mairie de Paris souhaite pérenniser la piétonisation des voies sur berge en y installant un parc urbain végétalisé.

C. B