× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Le jeune homme aurait pris soin de commander à l'avance à sa banque 100 pièces de 5 centimes, 2.000 pièces de 2 centimes et 3.000 pièces de 1 centim
 

Mécontent de s'être vu infliger une amende pour excès de vitesse, un jeune Alsacien a décidé de le faire payer, au sens propre, au Centre des finances publiques de sa ville.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • chritchrono
    chritchrono     

    Ce mode de paiement est légal...pour l'instant. Mais si cela venait à se généraliser, l'Etat trouverait bien vite la parade. En plus d'avoir perdu son argent, ce Monsieur perd son temps. Il a beau invoquer les injustices, les inégalités, le nombre de morts sur les routes,etc..., cela ne change rien au fait qu'un délit routier passible d'une sanction n'est pas assimilable à du "racket" car on peut se soustraire à la contravention en respectant le code de la route, contrairement aux autres impôts et taxes dont il est obligatoire de s'affranchir. Rappelons à ce Monsieur que s'il trouve que son amende est injustifiée, la loi lui donne la possibilité de la contester...

  • chritchrono
    chritchrono     

    Ce mode de paiement est légal...pour l'instant. Mais si cela venait à se généraliser, l'Etat trouverait bien vite la parade. En plus d'avoir perdu son argent, ce Monsieur perd son temps. Il a beau invoquer les injustices, les inégalités, le nombre de morts sur les routes,etc..., cela ne change rien au fait qu'un délit routier passible d'une sanction n'est pas assimilable à du "racket" car on peut se soustraire à la contravention en respectant le code de la route, contrairement aux autres impôts et taxes dont il est obligatoire de s'affranchir. Rappelons à ce Monsieur que s'il trouve que son amende est injustifiée, la loi lui donne la possibilité de la contester...

Votre réponse
Postez un commentaire