× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Lundi 1er Février
 

Depuis le 25 janvier, "jeudi noir" promis par les agriculteurs, la vague contestataire des éleveurs persiste avec l'organisation cette fois-ci des funérailles symboliques de leur profession, face à l'absence d'aides de l'Etat. 

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • TrahiparleFN
    TrahiparleFN     

    Les agriculteurs français sont morts ou pour le moins moribonds.
    Le traité transatlantique négocié en catimini par la commission européenne (des représentants des Etats non élus) se fera contre la volonté des agriculteurs et des peuples.

  • bouledog
    bouledog     

    STOP , il faut trouver des solutions pour sauver les agriculteurs , trop de suicides dans cette profession

  • Pseudome
    Pseudome     

    La France a besoin de ses agriculteurs pour devenir totalement autonome. Nous prendrons les produits français, nous n'importerons ni n'exporterons de produits. Il suffit juste de s'organiser sur le territoire, en circuits courts.

Votre réponse
Postez un commentaire