Agressions homophobes: "on garde en tête l’idée qu’on peut encore mourir parce qu’on est homosexuel"

Antoine et Nicolas reconnaissent se faire discrets quand ils marchent dans la rue.
 

Ces dernières semaines, Paris a connu une recrudescence d'agressions homophobes. En couple depuis 7 ans, Antoine et Nicolas témoignent du climat actuel et de leur inquiétude. 

Votre opinion

Postez un commentaire