gilets jaunes
 

Eléments de langage ou réelle inquiétude? L'Elysée dit craindre "une très grande violence" samedi, prochaine grande date de mobilisation des gilets jaunes, ainsi qu'un "noyau dur de plusieurs milliers de personnes" qui viendraient à Paris "pour casser et tuer".

Votre opinion

Postez un commentaire