En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une téléconsultation à Oberbruck, dans l'est de la France, en 2016.
 

La Cnam et les syndicats de médecins entament jeudi des négociations autour de la télémédecine. Le but ? Définir le cadre de ces consultations, dont le gouvernement souhaite la généralisation le plus rapidement possible.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • vanda100
    vanda100     

    Le développement de la téléconsultation est nécessaire dans les déserts médicaux mais aussi à terme dans les villes. Ce sera surtout confortable et juteux pour les médecins dans leur fauteuil. Plus de confidentialité non plus.

    Compte tenu de la baisse de qualité des soins observés globalement aux urgences hospitalières et dans d’autres services... et cette innovation, je pense qu’on paie TROP de cotisations maladie et assurances mutuelle. Il y a trop d’employés dans ces institutions aussi.

    En revanche, la priorité qu’on ne veut pas voir, c’est de dépenser beaucoup plus pour la dépendance et le manque d’autonomie surtout dans les maisons de retraite qui sont souvent d’une indigence (attention, ce n’est pas parce que le lit est en bois de merisier que la maison de retraite est formidable !)...

  • Arwin
    Arwin     

    Si les questions aux médecins et les réponses sont visibles par le public cela constituera une base de données intéressante pour tous les patients qui pourront consulter des questions qui les concernent.

    Fabien Bray
    Fabien Bray      (réponse à Arwin)

    En ce qui me concerne, c'est hors de question.
    Les questions du patient et les réponses du médecin relèvent du strict secret médical.

    Arwin
    Arwin      (réponse à Fabien Bray)

    Si les noms et la situation géographique sont masqués dans les questions réponses, je ne vois pas où est le problème. Surtout si ça peut faire économiser des millions d'euros de consultations.

  • Arwin
    Arwin     

    Si les questions aux médecins et les réponses sont visibles par le public cela constituera une base de données intéressante pour tous les patients qui pourront consulter des questions qui les concernent.

  • 3 et 1
    3 et 1     

    Je ne payerai jamais 25€ pour des gestes que mon médecin doit faire et que je serai obligée de d'effectuer. J'aimerai savoir si la machine à un souci comment ça se passe.
    Je ne rentrerai jamais dans une cabine de télé médecine. En tout cas, pour le médecin c'est un avantage certains de ne plus être agressé par des patients et surtout de ne plus être contaminé par des patients.

    Fabien Bray
    Fabien Bray      (réponse à 3 et 1)

    Il ne faut jamais dire jamais !
    C'est l'évolution naturelle de la médecine et de la plupart des services. Les radiologues seront bientôt remplacés par des intelligences artificielles, les chirurgiens sont déjà assistés par des robots qui bientôt les remplaceront. L'intégralité du savoir médical est accessible sur internet (la difficulté c'est le tri dans les informations).
    Donc oui la téléconsultation va être un outil incontournable dans les prochaines années. Il n'y a que les parisiens hypochondriaques qui vont rechigner à ça.

Votre réponse
Postez un commentaire