BFMTV

À Béziers, les bancs publics retirés pour faire respecter le confinement

Des agents de voirie retirant les bancs publics de la ville de Béziers.

Des agents de voirie retirant les bancs publics de la ville de Béziers. - Ville de Béziers

La municipalité de Robert Ménard a pris cette décision après avoir constaté "un relâchement dans le respect du confinement".

Si la ville de Biarritz est revenu sur sa décision d'interdire de s'asseoir "plus de deux minutes" sur les bancs, la ville de Béziers est allée plus loin pour faire respecter le confinement. Beaucoup plus loin. 

"Puisqu'il y a eu un relâchement dans le respect du confinement, la ville a décidé de procéder à l'enlèvement des bancs publics", a annoncé ce mardi la mairie de Béziers sur les réseaux sociaux, non sans publier quelques photos où les bancs sont retirés par les agents de voirie de la ville. 

Plus de 1500 PV délivrés depuis le 21 mars

Selon le Midi Libre, le nombre de verbalisations effectuées par la police municipale est très élevé: 11.000 contrôles ont été réalisés et plus de 1500 PV ont été délivrés depuis le 21 mars dernier, date de l'instauration du couvre-feu dans la ville par Robert Ménard. 

"Il n’y a aucune raison aujourd’hui de s’installer sur un banc. La place de chacun est à la maison", justifie le maire de la ville à Midi Libre.

Toujours selon le journal, trois Biterrois ont par ailleurs été placés en garde à vue après avoir reçu quatre amendes consécutives. Ils risquent jusqu'à six mois de prison et 3700 euros d'amende.

Hugues Garnier