Mis à jour le

"Casse toi pauv'con" et "vrai travail" dans les cortèges syndicaux, "Français réveille-toi, tu es ici chez toi" chez les lepénistes, et appel à "poser le drapeau rouge" chez Nicolas Sarkozy: le 1er mai, à cinq jours de la présidentielle, a été furieusement politique.

Votre opinion

Postez un commentaire