Environ 4,4 millions d'euros ont déjà été versés aux proches et aux victimes de l'attentat par le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme (FGTI) qui indemnise le préjudice corporel ou moral
 

La secrétaire d'Etat à l'aide aux victimes a indiqué que 15 personnes étaient encore hospitalisées vendredi 2 septembre après l'attentat de Nice le 14 juillet dernier. 

Votre opinion

Postez un commentaire