Avec une sécurité renforcée, les festivals n'ont pas subi l'effet post-attentat.
 

Les conséquences économiques des attentats sur les salles de spectacles se ressentent toujours un an après les attaques. Malgré une baisse de la fréquentation, les professionnels du secteur se félicitent de répondre à un besoin de vivre ensemble.

Votre opinion

Postez un commentaire