Les dons du sang ont été multipliés par deux dans les semaines qui ont suivi les attentats de Paris.
 

Dans les semaines qui ont suivi les attentats de Paris et de Saint-Denis, les dons du sang avaient augmenté de 55%. L'effort s'est particulièrement concentré en Ile-de-France, où de nombreux nouveaux donneurs se sont mobilisés. Un public plus jeune et féminin, également plus difficile à fidéliser.

Votre opinion

Postez un commentaire