Recruter votre premier salarié : mode d’emploi

Recruter votre premier salarié : mode d’emploi

Votre activité se développe ? Vous envisagez d’embaucher votre premier salarié ? Vous ne voulez surtout pas vous tromper ? Suivez les précieux conseils d’Anaïs Coquet, manager RH au sein du groupe In Extenso, pour éviter toute erreur dans cette étape cruciale pour la croissance de votre entreprise.

Posez-vous les bonnes questions

Avant même d’écrire votre annonce, vous devez exactement savoir pour quelles raisons vous souhaitez embaucher votre premier salarié. Votre activité se développe. Super ! Première question, est-ce durable ? Avez-vous besoin de quelqu’un sur le long terme ? Au contraire, est-ce un pic d’activité due à la conjoncture, favorable, certes, mais temporaire ? Grâce à ce questionnement en amont, vous savez quel type de contrat proposer. Deuxième question : de quoi avez-vous besoin précisément ? Un salarié pour faire quoi ? Quelles missions allez-vous lui proposer ? Cela vous permet de définir le profil-type de votre salarié idéal. Anaïs Coquet, notre experte, vous rappelle de fixer, dès maintenant, la rémunération. Plus votre salarié est compétent, plus importante est sa rémunération. Fixez-vous une fourchette prévoyant le salaire minimum et le salaire maximum proposé. Vous ne pouvez pas prévoir un salaire inférieur au SMIC ou au salaire minimum prévu par votre convention collective d’entreprise, s’il y en a une.

L’importance du savoir-être

Pour Anaïs Coquet, il ne suffit pas de regarder le CV d’un candidat pour savoir s’il fait ou non un bon salarié. D’autres qualités sont indispensables. Notre experte les appelle le « savoir-être ». Vérifiez si le candidat en face de vous peut facilement s’adapter, s’il fait preuve de curiosité et de dynamisme. Le pensez-vous capable de s’intégrer facilement dans une équipe, et de travailler en groupe ? Est-il prêt à se déplacer pour les intérêts de l’entreprise ? Concernant les compétences plus « classiques », n’oubliez pas de contrôler les compétences informatiques du candidat. De plus en plus de postes s’effectuent derrière un ordinateur. Un salarié efficace est un salarié à l’aise avec les outils informatiques.

Peaufiner votre annonce

Après avoir déterminé quel est le profil de votre salarié idéal, prenez un papier et un stylo et rédigez votre offre d’emploi. Cela peut vous paraître banal, mais cette étape est importante. Dans votre annonce, vous devez donner envie au lecteur de postuler. Les meilleures annonces attirent les meilleurs candidats. Votre annonce est votre vitrine. N’hésitez donc pas à décrire positivement votre société. Mentionnez ce qui vous anime, les raisons d’être de votre société et ses valeurs.

Attention ! Le droit du travail est sévère quant à la discrimination à l’embauche. Ne mentionnez aucun critère discriminatoire dans votre annonce : ni le sexe (sauf si le poste l’exige – un poste de comédien par exemple), l’âge, la couleur de peau, la religion ou l’origine social du candidat. Dernier conseil de notre experte, Anaïs Coquet : offrez une visibilité maximale à votre annonce. Publiez-la sur des sites d’annonces (certains sont gratuits) et rapprochez-vous de Pôle Emploi. Les réseaux d’anciens d’école sont un vivier de potentiels candidats. Pensez aussi aux réseaux sociaux (notamment LinkedIn). Ils sont de plus en plus utilisés par les candidats mais aussi par les recruteurs.

Examinez toutes les candidatures

Selon Anaïs Coquet, notre experte, rien ne sert d’attendre d’avoir plusieurs candidatures avant de toutes les examiner. Le salarié idéal fait peut-être partie des premières candidatures ! La toute première sélection se fait à travers les CV de vos candidats. Regardez les compétences, les expériences et la formation initiale des postulants. Soyez attentif à la plume de vos candidats et aux fautes d’orthographe !

Prévoyez par la suite un entretien téléphonique avec les meilleurs. Cet entretien vous permet de vous faire une première idée sur le candidat (notamment sur son savoir-être, sa motivation et sa manière de s’exprimer). Soyez vous-même au téléphone et vantez les mérites de votre entreprise ainsi que ses valeurs. Certes, vous évaluez le candidat. Mais il ne faudrait pas faire fuir la potentielle perle du bout du fil !

Préparez les entretiens

Suite à l’entretien téléphonique, vous devez faire un choix. Pour vous y aider, demandez aux candidats, de faire un compte rendu écrit de cet entretien. Selon Anaïs Coquet, ce retour écrit présente deux avantages : il est un gage de la motivation du candidat et il vous permet d’évaluer son esprit de synthèse. Demandez-lui de vous confirmer son intérêt pour le poste, de résumer les missions proposées et de mettre en avant ce qu’il peut apporter à votre équipe.

Dernière étape : la rencontre ! Proposez un entretien physique aux 2 ou 3 candidats retenus. Ce sont les meilleurs. Plusieurs méthodes peuvent vous aider à les départager, comme un entretien classique (questions-réponses), des tests de personnalité, des tests techniques ou des mises en situation. Si vous êtes plusieurs associés, n’hésitez pas à leur faire passer différents entretiens en tête-à-tête avec chacun d’entre vous. Enfin, une fois votre décision prise, ne tardez pas à la faire savoir au candidat. Il n’existe pas de salarié idéal, certes, mais il serait dommage de voir votre préféré filer chez votre concurrent !