Création d’une entreprise : comment demander une aide financière ?

Création d’une entreprise : comment demander une aide financière ?

Vous envisagez de créer votre entreprise ? Vous avez besoin de financement ? « Love Money », levée de fonds, incubateur, pépinière, déduction d’impôt (…), vous êtes perdus face au grand nombre d’aides auxquelles vous pouvez prétendre ? Pas de panique ! Sylvère Brost, spécialisé dans l’accompagnement des créateurs et repreneurs d’entreprises au sein du groupe In Extenso, leader français de l’expertise comptable dans l’entreprise, nous aide à y voir plus clair !

Différents types d’aides

Il existe de nombreux types d’aides. En commençant par les aides financières. Ce sont des sommes d’argent reçues directement sur le compte bancaire de votre entreprise. Il existe aussi des aides fiscales. Ce sont des déductions d’impôt. Vous ne recevez pas directement de fonds sur le compte de votre entreprise, mais vous bénéficiez d’une exonération d’un certain montant de l’impôt ou de certaines taxes. Avez-vous pensé aux aides non liées au financement ? Sylvère Brost, expert juridique, vous rappelle qu’il en existe de nombreuses. Elles sont, selon lui, aussi précieuses que les aides financières. Par exemple, vous pouvez évoluer au sein d’un incubateur à start-ups. En plus de vous fournir des locaux, il vous permet généralement de rencontrer facilement des investisseurs, des journalistes ou tout autre personne utile au développement de votre activité. Il existe aussi de nombreux cabinets spécialisés pouvant vous être très utiles !

Quelles aides pour qui ?

Pour pouvoir bénéficier d’une aide, il faut généralement remplir certains critères. Par exemple, pour intégrer le campus de start-ups Station F, les jeunes pousses sont sélectionnées, et triées sur le volet. Pour pouvoir intégrer l’incubateur HEC, il faut avoir personnellement un lien avec la Grande Ecole. De même, pour faire partie de l’incubateur LVMH, il faut être une start-up évoluant dans l’industrie du luxe. Côté financier, même chose. Les critères peuvent être liés à tout un tas de choses : de l’identité des dirigeants (sexe, âge, etc.) aux caractéristiques de votre entreprise (taille, siège social, domaine d’activité etc.). Finalement, il existe autant de critères qu’il existe d’aides !

Comment bénéficier de ces aides ?

Il vous faut en faire la demande auprès de l’organisme concerné. L’organisme peut être privé, comme le Réseau Entreprendre, le réseau France Initiative ou encore les Boutiques de gestion ; ou public, comme les Chambres de Commerce et d’Industrie, les Chambres des Métiers et de l’Artisanat ou les Maisons de la Création et Reprise d’Entreprises. Quel que soit l’organisme auprès duquel vous souhaitez obtenir une aide, vous devez fournir un prévisionnel. C’est un document reprenant vos besoins en financement, le chiffre d’affaires envisagé grâce à cette aide, et le montant de vos charges. Fournissez aussi un business plan.

Soignez votre présentation

Demander une aide est toujours quelque chose de long et fastidieux. Sylvère Brost, notre expert, vous conseille de ne surtout pas prendre à la légère ce processus, et de soigner au maximum votre présentation. Oui, le fond de votre projet est important. Mais la forme est tout aussi primordiale, c’est en quelque sorte votre vitrine. Personne n’a envie d’aider un projet mal présenté. Une belle présentation fait toujours plus sérieux et appelle à la confiance. Vous vous devez de tenir un discours bien construit, d’être convainquant. Apprenez à bien pitcher. Soyez passionné, présentez-vous, et montrez à quel point votre projet est bon et solide.

Combien de temps pour obtenir une aide ?

Une demande d’aide peut prendre entre 6 et 8 semaines. Anticipez donc votre besoin de financement. Attention, de nombreuses aides se demandent avant même la création de votre entreprise. Vous n’êtes jamais sûr que votre demande aboutira. Mais qu’elle qu’en soit l’issue, la demande en soi est un bon exercice. Il vous permet d’abord de travailler sur une belle présentation de votre entreprise, utile tout au long de votre développement. Par ailleurs, Sylvère Brost soulève un point important : les rencontres. En demandant des aides, vous pouvez rencontrer des experts ayant une vision très professionnelle et pouvant vous apporter une riche expertise. Les contacts et les conseils sont toujours bons à prendre (et à garder !).

Bon à savoir : la BPI France est un organisme public aidant les entreprises tout au long de leur développement. Pensez-y, elle fournit de nombreuses aides, notamment aux entreprises innovantes !