Comment est calculé le prix de votre assurance auto ?

Le montant de la prime d’assurance auto découle de nombreux paramètres recueillis par l’assureur. Les spécificités du véhicule et celles liées au profil du conducteur constituent la base de ce calcul complexe. Les méthodes utilisées par les compagnies sont proches, ce qui n’empêche pas des écarts de prix.

Les critères de tarification liés au véhicule

  • La marque et le modèle

La marque et le modèle influent énormément la tarification de votre assurance auto. 3 exemples :

  • Les berlines allemandes, réputées pour leur solidité, ont un impact positif sur la gravité des dommages corporels en cas d’accident de la route, ce qui est pris en compte par les assureurs auto.
  • Les voitures électriques, encore relativement peu nombreuses, nécessitent souvent des pièces spécifiques en cas de panne ou de sinistre. Par conséquent, les réparer coûte plus cher que de réparer une voiture thermique, ce qui se répercute également sur le prix de votre assurance auto.
  • Enfin, chaque année, les autorités révèlent le palmarès des voitures les plus volées en France. Eh bien sachez que les assureurs en tiennent compte au moment d’estimer le prix d’une assurance auto.
  • La marque et le modèle

Contrairement à du bon vin, la valeur d’une voiture a tendance à diminuer à mesure que le temps passe, ce dont l’assureur tient compte au moment de calculer votre cotisation.

  • Le type de motorisation

Les réparations étant plus coûteuses pour un modèle diesel, celui-ci coûte plus cher à assurer qu’une essence.

A modèle équivalent, le prix d’achat d’un diesel est plus élevé que pour un modèle à essence. A cela, s’ajoute le fait que l’achat d’une voiture diesel est en principe dicté par une utilisation intensive et un kilométrage annuel élevé.

  • Pour ce qui est des voitures hybrides et électriques, le montant de la prime repose sur une grille tarifaire spécifique.
  • La puissance fiscale

Les assureurs considèrent qu’une voiture puissante présente des risques supérieurs à un véhicule moins performant. Avant 1998, la puissance fiscale était basée sur la puissance réelle du moteur (les chevaux). Pour les voitures immatriculées après 1998, la puissance fiscale est calculée en tenant compte de la puissance réelle, mais aussi du taux d’émission de CO².

  • Le type de carrosserie

Berline, break, monospace, SUV ou coupé, le type de carrosserie a une incidence sur le montant de la prime d’assurance. Un coupé ou cabriolet sera par exemple plus cher à assurer qu’une berline en raison des risques de dommages corporels en cas de retournement.

Assurance Auto

Comparez gratuitement des centaines de devis d’assurance auto et économisez en moyenne 327€ par an

Les critères de tarification liés au conducteur

  • L’âge

Les chiffres de la Sécurité routière montrent que certaines tranches d’âge, à savoir les moins de 25 ans et les plus de 70 ans, sont surreprésentées dans les statistiques des accidents de la route. Les risques étant supérieurs à la moyenne, la prime est généralement majorée.

Notez que cette tarification spécifique peut varier selon les assureurs, en particulier pour les seniors, d’où l’intérêt de comparer.

  • Le sexe

Depuis l’arrêt de la Cour de justice européenne du 1er mars 2011, les assureurs ne sont plus autorisés à considérer le genre du souscripteur lors du calcul de la prime. Néanmoins, les femmes ayant statiquement moins d’accidents que les hommes, elles payent de fait moins cher leur prime.

  • La situation familiale

Célibataire ou en couple, avec ou sans enfants, votre situation familiale intéresse les assureurs. Il ne s’agit pas de curiosité, mais de tenir compte de ces éléments de vie privée dans le calcul des risques. Par exemple, les assureurs ont tendance à considérer un père de famille avec trois enfants à bord de sa voiture comme plus prudent sur la route qu’un couple de trentenaires pas encore parents.

  • La profession

C’est un fait, certains métiers sont plus risqués que d’autres aux yeux des assureurs. Ainsi, une profession qui entraîne une fatigue physique ou engendre du stress est plus susceptible d’altérer la conduite de l’assuré qu’une profession plus tranquille.

De la même façon, une profession qui nécessite de prendre le volant régulièrement est considérée comme plus à risques qu’une profession plus « sédentaire ».

  • Le lieu de résidence

Tous les départements français ne sont pas égaux en matière d’accidents de la route, de vol ou de dégradation de véhicules. Des villes ou des quartiers sont également plus risqués que d’autres. Ces disparités géographiques ont également une influence sur le montant de votre prime. À une rue près, vous pouvez payer votre assurance bien plus chère.

Si votre domicile se situe à plusieurs dizaines de kilomètres de votre lieu de travail, l’assureur en tient compte du fait de risques plus importants.

Le stationnement de votre véhicule pèse aussi dans la balance. Si la voiture passe ses nuits dans un garage fermé, la prime d’assurance est ainsi moins élevée que garée dans la rue.

  • L’historique du conducteur

Critère déterminant pour la tarification de l’assurance auto, votre passif au volant s’étoffe au fur et à mesure des années de conduite. Votre historique de conducteur est résumé dans le relevé d’informations, document légal exigé par tout assureur lors d’une nouvelle souscription. Parmi les nombreuses informations présentes sur le relevé d’informations figurent :

  • L’identité du conducteur principal et éventuellement secondaire;
  • La date de souscription du dernier contrat;
  • Le nombre et la nature des éventuels sinistres survenus sur la période concernée;
  • La responsabilité du conducteur pour chacun des sinistres;
  • Le taux de bonus-malus (coefficient de réduction-majoration).

Lors d’un changement d’assureur, la période présente sur le relevé d’informations doit généralement couvrir les 24 derniers mois.

  • Un conducteur qui n’a pas été assuré en son nom propre au cours des trois dernières années devra supporter une surprime. Faute de pouvoir produire un relevé d’informations récent, ce conducteur est en effet assimilé à un conducteur novice.

Une fois ces renseignements recueillis, l’assureur analyse et tarifie chacune des garanties en fonction du type de contrat : Tiers, Tiers +, Tous risques.

La politique commerciale de chaque compagnie d’assurance

  • L’âge

Si les compagnies d’assurance partagent des critères de tarification communs basés sur le véhicule et le profil de l’assuré, elles ont également des critères qui leur sont propres en fonction de leur politique commerciale et de leur stratégie marketing. Ainsi, certains assureurs proposent des offres dédiées aux jeunes conducteurs afin de les fidéliser sur le long terme. D’autres, qui veulent éviter d’assurer des malussés, vont par exemple leur proposer des tarifs très élevés afin de les dissuader de souscrire un contrat chez eux.

D’où l’intérêt d’utiliser les services d’un comparateur en ligne.

Comparez gratuitement des centaines de devis d’assurance auto et économisez en moyenne 278€ par an

Autres guides auto

Quelle assurance auto choisir ?

Pour choisir son assurance auto, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux éléments.

Les différentes formules d’assurance auto

Le profil de l’assuré, le type de voiture et son utilisation sont autant de critères à prendre en compte avant de souscrire son assurance.

A chaque profil son assurance auto

La tarification et les garanties d’une assurance auto varient en fonction de nombreux critères, parmi lesquels le profil de l’assuré.

Comment changer d’assurance auto ?

Changer d’assurance auto s’accompagne de nombreux avantages, les plus évidents étant la possibilité de réduire votre prime d’assurance et celle d’adapter vos garanties ...

Comment est calculé le prix de votre assurance auto ?

Le montant de la prime d’assurance auto découle de nombreux paramètres recueillis par l’assureur.

Comment être bien couvert pendant vos vacances ?

Que vous partiez en France ou à l’étranger, avec votre propre véhicule ou une voiture de location, le plus important reste d’être bien assuré en cas de sinistre.

Jeunes conducteurs : quelle assurance choisir ?

Les jeunes conducteurs demeurent les automobilistes qui payent le plus cher leur prime d’assurance auto. Il leur alors faut faire des économies tout en gardant une protection adaptée à leur profil et à leur véhicule. Pour ce faire, voici les conseils de LesFurets.com.

Assurance auto : que couvre l’assurance au tiers ?

L’assurance auto au tiers est la formule d’assurance la plus économique. Que couvre-t-elle réellement ? A quels profils convient-elle ? Focus.

Assurance auto : conducteur malussé quelle assurance choisir ?

Le système de bonus-malus a ses bons et ses mauvais côtés. Parmi les mauvais côtés il y a l’augmentation de la prime et la recherche d’une nouvelle assurance pour certains conducteurs malussés.

Assurance Auto

Comparez gratuitement des centaines de devis d’assurance auto et économisez en moyenne 327€ par an