BFMTV

Vigilance inondations: l'Hérault vire du rouge à l'orange

Le camping de Sérignan-Plage, dans l'Hérault, frappé par une mini-tornade, le 28 novembre 2014.

Le camping de Sérignan-Plage, dans l'Hérault, frappé par une mini-tornade, le 28 novembre 2014. - Pascal Guyot - AFP

Six départements sont désormais en vigilance orange pluie-inondations ou crues. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est attendu samedi après-midi dans le Var, durement touché par les intempéries.

Les intempéries qui ont fait quatre morts dans le Var en 24 heures continuent d'affecter, samedi à l'aube, six départements du Midi placés en vigilance orange, dont l'Hérault, précédemment en vigilance rouge pour les risques d'inondations.

Cazeneuve dans le Var

Dans l'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu à La Londe-Les-Maures, dans le Var où deux personnes ont péri, alors qu'une enfant de 8 ans et une autre personne sont toujours portées disparues dans le département.

Dans son bulletin de 6h00, Météo France a précisé que les départements des Pyrénées orientales, de l'Aude, de la Haute-Corse et de la Corse-du-sud demeuraient en vigilance orange "Pluie-inondations", en raison d'un "épisode pluvio-orageux actif nécessitant un suivi particulier compte tenu de sa persistance et des forts cumuls de pluie associés".

Météo France a fixé la fin de l'alerte à dimanche matin 6h00.

Les départements de l'Hérault et de l'Aveyron sont en vigilance orange "inondations". L'Hérault avait été placé en alerte rouge "inondations" vendredi soir en raison de menaces de crue du fleuve Orb. Vendredi soir, aucune inondation majeure n'avait été signalée.

Accalmie dans le Var

Les quartiers "bas" de Bédarieux ont certes été inondés, mais les habitants avaient été prévenus et évacués, tout comme à Béziers.

La nette décrue d'un affluent en aval de l'Orb, le Jaur, était également considérée comme une nouvelle rassurante par les secours.

Dans le Var, alors que du côté des éléments, c'est l'accalmie, l'heure est au deuil et à la désolation. Quatre morts, deux disparus et des dégâts considérables occasionnés aux habitations, exploitations agricoles et petites entreprises.

Toujours deux disparus

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, pourra le constater samedi de visu. Il est attendu dans l'après-midi à La Londe-Les-Maures. Dans cette commune d'un peu moins de 10.000 habitants, deux personnes ont péri: jeudi le corps d'une femme de 68 ans avait été retrouvé, puis vendredi celui d'une femme d'une trentaine d'années. Par ailleurs, vendredi, une quadragénaire a été retrouvée morte dans le port de Hyères; à Cogolin c'est le corps d'un quinquagénaire qui a été découvert, dans un ruisseau.

Deux personnes demeurent disparues, dont une enfant de huit ans.

Le 19 janvier dernier, un précédent orage avait déjà fait un mort à La Londe-Les-Maures, une commune située entre Hyères et le Lavandou.

Vendredi dans la soirée, l'alerte orange "pluie-inondation" a été levée dans le Tarn et le Gard, ainsi que l'alerte orange "vents violents" en Haute-Garonne.

Vendredi, c'est au tour de la commune de Sérignan, dans l'Hérault, balayée par une mini tornade, d'avoir connu la frayeur. Un couple a été enseveli dans sa maison mais a pu rapidement être extrait, indemne. Leur enfant, légèrement blessé, avait été secouru peu avant.

"Tout a explosé en moins d'une minute"

Arbres déracinés, toitures arrachées, campings détruits: le "phénomène" a touché "un secteur d'environ 200 m de rayon à Sérignan plage", selon le maire, Jacques Dupin. "Tout a explosé en moins d'une minute", a témoigné Jacky Leulier, patron du camping Aloha à Sérignan-Plage.

La mini tornade avec des bourrasques à 165 km/h a aussi produit de nombreux dégâts matériels à Nissan-lez-Enserune.
Selon Bernard Cazeneuve, cinq hélicoptères ayant effectué 60 hélitreuillages, 40 militaires, 500 pompiers ainsi que 150 gendarmes ont été déployés dans le sud-est.

Dans un communiqué, le président François Hollande a exprimé "la solidarité de la Nation" et présenté ses condoléances aux victimes des intempéries. Il a également demandé à chacun de respecter les consignes de sécurité délivrées par les autorités.

M. R. avec AFP