BFMTV

Une météorite est tombée ce week-end dans le Lot-et-Garonne, les scientifiques à sa recherche

Trace lumineuse de la météorite du 27 février observée par des caméras du réseau FRIPON

Trace lumineuse de la météorite du 27 février observée par des caméras du réseau FRIPON - FRIPON

Dans la nuit de samedi à dimanche, le petit météore lumineux "a traversé le ciel français, au-dessus des départements du Gers et du Lot-et-Garonne".

Dans la nuit de samedi à dimanche, une lignée lumineuse a traversé le ciel du Gers, puis du Lot-et-Garonne, note Vigie-Ciel, un programme de sciences participatives associant des chercheurs issus par exemple de l'Observatoire de Paris. Selon eux, il s'agirait d’une roche "en provenance des zones externes de la ceinture d’astéroïdes" localisée entre Mars et Jupiter.

"C’est très exactement à 21h 43min 27sec TU que le météore, lumineux pendant plus de 5 secondes, a traversé le ciel français, au-dessus des départements du Gers et du Lot-et-Garonne", explique l'organisation.

Une zone identifiée dans le Lot-et-Garonne

La trace laissée par le bolide lumineux dans le ciel a été repérée grâce aux caméras du réseau FRIPON (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network) qui "surveille le ciel 24h/24h et détecte les chutes de météorites en France".

Ces observations, associées aux données météorologiques et atmosphériques, ont permis de déterminer la zone supposée où aurait atterri la météorite. Selon Vigie Ciel, l'objet se trouverait entre les communes de Lagarrigue, Bourran, Nicole et Aiguillon, dans le Lot-et-Garonne.

"Il s'agit d'un secteur de 3 à 4 km2 autour d'Aiguillon, dans le Lot-et-Garonne. Mais ça peut être plus. On a un précédent en Italie: la météorite était tombée à un kilomètre du point d'impact estimé", explique à France 3 Mickaël Wilmart, médiateur scientifique de l'association locale "A ciel ouvert - La ferme des étoiles", qui dirige l'opération pour retrouver la météorite.

"Pas plus gros qu'une noix ou un abricot"

Les acteurs locaux sont encouragés à partir à la recherche du petit bolide, dont la masse doit tourner autour de 150 grammes. "Il s'agit d'un caillou pas plus gros qu'une noix ou un abricot. Il a un aspect très noir, du fait de la combustion à son entrée dans l'atmosphère. Sa face est plane, ses aspérités sont émoussées, il ne présente pas d'arête et quand on le ramasse, on peut avoir l'impression qu'il est un peu lourd pour sa taille", déclare Mickaël Wilmart.

Les météorites sont des fragments d'objets extra-terrestres, comme les astéroïdes, qui n'ont pas été totalement désintégrés lors de leur passage dans l'atmosphère terrestre, et ont atteint la surface de la Terre. De par leur provenance, leur étude est précieuse pour les scientifiques, c'est pourquoi ils soulignent l'importance de la recherche de cette pierre.

En ce sens, les chercheurs de météorites doivent respecter "un certain nombre de précautions, comme le fait de ne pas utiliser d’aimants afin de ne pas perturber la mémoire magnétique des météorites qui pourraient être retrouvées", explique Vigie Ciel. Si vous voulez chercher, ou si vous pensez avoir trouvé cette météorite, vous pouvez vous rapprocher du relais local FRIPON/Vigie-Ciel: l’association A Ciel Ouvert – Ferme des étoiles.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV