BFMTV

Une étude révèle pour la première fois la taille du Mégalodon, ce gigantesque requin préhistorique

Une mâchoire de Mégalodon - Image d'illustration

Une mâchoire de Mégalodon - Image d'illustration - ETHAN MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Pouvant atteindre une longueur de 16 mètres, il posséderait également une nageoire dorsale de la taille d'un être humain.

On le savait imposant, il était en réalité gigantesque. Dans une récente étude commune aux universités britanniques de Bristol et de Swansea, plusieurs scientifiques se sont attelés à déterminer la taille exacte de l'Otudus Megalodon, également simplement appelé Mégalodon, une espèce éteinte de requins qui vivait il y a entre 23 et 3,6 millions d'années.

Afin d'en arriver à ces estimations, les chercheurs ont utilisé plusieurs procédés mathématiques ainsi que des comparaisons avec ses plus proches parents encore vivants, souligne The Guardian, qui rappelle également que la longueur de ce dernier avait déjà été estimée à plus 6 mètres par des travaux précédents.

Cette première estimation était bien loin de la réalité. Selon cette dernière étude, un Mégalodon pouvait fréquemment atteindre la taille de 16 mètres. Dans ce cas précis, il était alors doté d'une tête d'environ 4,65 mètres de long, d'une queue de près de 3,85 mètres de long et surtout, d'une nageoire dorsale d'1,62 mètre, soit plus ou moins la taille d'un humain.

Courbes de croissance et proportions

Auparavant, ce requin, dont on ne connaît que des fossiles et des ossements, n'était comparé qu'au grand requin blanc. Désormais, avec ces nouvelles estimations, il est également rapproché de cinq espèces de requins actuelles, explique encore The Guardian.

Afin d'arriver à cette conclusion, les scientifiques ont en particulier observé si ces espèces vivantes changeaient de proportion à mesure qu'elles grandissaient, ce qui ne semblait pas le cas.

"Cela signifie que nous pouvions simplement prendre les courbes de croissance des cinq formes modernes et projeter la forme globale à mesure qu'elles deviennent de plus en plus grandes - jusqu'à une longueur de corps de 16 mètres", souligne Jack Cooper de l'Université de Bristol.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV