BFMTV

Un ancien courant d'eau découvert sur Mars par Curiosity

Le robot Curiosity avance une nouvelle preuve de la présence d'eau sur Mars.

Le robot Curiosity avance une nouvelle preuve de la présence d'eau sur Mars. - -

Le robot américain Curiosity a découvert des graviers et cailloux provenant du lit d'un ancien ruisseau, confortant les hypothèses d'un passé humide de la planète rouge.

Il y aurait donc eu de l'eau sur Mars. Présent sur Mars depuis sept semaines, le robot Curiosity renforce encore un peu plus cette hypothèse. Jeudi, des scientifiques de la mission ont découvert des graviers et cailloux provenant du lit d'un ancien ruisseau. Une découverte majeure.

D'autres indices de la présence passée d'eau sur Mars avaient déjà été observés mais "c'est la première fois que nous voyons des graviers transportés par de l'eau sur Mars" comme l'a déclaré William Dietrich de l'Université de Californie, un des scientifiques de la mission.

Des cailloux de 10 à 15 centimètres

Les images transmises par Curiosity montrent des graviers, des cailloux et du sable cimentés dans une couche de roches conglomérées de 10 à 15 cm d'épaisseur. Des roches de tailles comprises entre un grain de sable et une balle de golf y ont été découverts. La forme arrondie de certains de ces cailloux indique qu'ils ont été transportés sur de longues distances depuis le haut du bassin où un "canal" appelé "Peace Vallis" rejoint l'écoulement alluvial.

Un indice précieux pour déterminer la vitesse d'écoulement de ce ruisseau. "On peut en déduire que l'eau s'écoulait à environ 91 centimètres par seconde et avec une profondeur d'un mètre environ", indique le professeur de l'Université de Californie.

Un écoulement long et régulier

"La forme de ces graviers révèle qu'ils ont été transportés et leur taille confirme qu'ils n'ont pas été transportés par le vent mais par le flot de l'eau", souligne Rebecca Williams, autre membre de l'équipe de Curiosity et scientifique au Planetary Science Institute à Tucson, dans l'Arizona.

La découverte a été faite au nord du cratère Gale sur l'équateur martien et au pied du mont Sharp, une montagne de 5.000 mètres d'altitude. Pour les scientifiques, l'abondance des canaux présents dans cette région de la planète Mars laisse penser que les écoulements étaient continus ou répétés au cours d'une longue période, et non pas occasionnels. Le professeur William Dietrich date le ruisseau à "des milliers voire des millions d'années".

|||La Nasa publie régulièrement sur son site des photos du robot Curiosity ainsi que les dernières actualités (en anglais).
En France, le Cnes (Centre national d'études spatiales) relaie les informations. Il propose également une galerie photos du robot Curiosity sur Mars.