BFMTV

Pose de la première pierre de la grande mosquée de Marseille

En présence du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur (à gauche), le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin pose la première pierre de la future grande mosquée de la cité phocéenne. /Photo prise le 20 mai 2010/REUTERS/Philippe Laurenson

En présence du recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur (à gauche), le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin pose la première pierre de la future grande mosquée de la cité phocéenne. /Photo prise le 20 mai 2010/REUTERS/Philippe Laurenson - -

MARSEILLE - La première pierre de la grande mosquée de Marseille a été posée jeudi dans les quartiers nord de la ville, marquant le début de la...

MARSEILLE (Reuters) - La première pierre de la grande mosquée de Marseille a été posée jeudi dans les quartiers nord de la ville, marquant le début de la construction de l'un des plus importants édifices musulmans de France.

Nourredine Cheikh, le président de l'association chargée de ce projet datant de 1937, dénoncé par l'extrême droite, et relancé en 2001, a salué l'événement.

"C'est extraordinaire pour nous. Tout le monde a dit unanimement qu'il fallait une grande mosquée à Marseille et non une mosquée souterraine", a-t-il déclaré.

Le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a jugé "normal que les musulmans aient un monument significatif".

"Des gens ont essayé de nous en empêcher mais nous avons pu, par les lois et les règles de la République, dominer les difficultés", a-t-il expliqué. "Marseille est une mosaïque de communautés, chacune doit y être à l'aise."

Le futur édifice cultuel sera situé dans le XVe arrondissement, sur l'emplacement des anciens abattoirs de la ville, et comptera parmi les plus grands de France avec une salle de prière de 2.500 m2.

La mosquée pourra accueillir quelque 7.000 fidèles et comprendra, outre la grande salle de prière, une école coranique, un restaurant, une librairie et une bibliothèque.

Le minaret mesurera 25 mètres de hauteur et sera doté d'un signal lumineux pour l'appel à la prière.

L'inauguration est programmée pour la fin 2011.

Estimé à 22 millions d'euros, le financement du projet n'est toutefois pas bouclé. L'association de la grande mosquée de Marseille a lancé une souscription auprès de plusieurs pays musulmans pour y participer.

Marseille compte aujourd'hui 63 lieux de prières, dont aucun n'a une dimension symbolique, pour accueillir les 200.000 personnes de confession musulmane de la ville, soit le quart de la population marseillaise.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse