BFMTV

Nouvelles révélations sur la mort de Lénine

Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, pourrait être mort d'une maladie génétique.

Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, pourrait être mort d'une maladie génétique. - -

Des médecins américano-russes ont repris intégralement le rapport d'autopsie du révolutionnaire. Selon, eux, Lénine est mort d'une maladie génétique.

Après avoir découvert la dépouille de Richard III sous un parking en Angleterre, analysé le cœur de Richard Cœur de Lion neuf siècles plus tard, c’est au tour des circonstances mystérieuses de la mort de Lénine de susciter un regain d’intérêt.

Une hygiène de vie saine

Persuadé que l’ancien chef communiste n’est pas mort de la syphilis comme cela a été diagnostiqué en 2004, un trio de "médecins-détectives", a décidé de reprendre le rapport d’autopsie du célèbre chef communiste, remarque le blog du Monde Passeur de sciences.

Ce qui cloche? La vie trop saine de Vladimir Ilitch Oulianov alias Lénine. Pour ces scientifiques, au vue de l’hygiène de vie du fondateur de l’URSS, il n' a pas pu mourir d’une maladie vénérienne. Autre indice, la taille des lésions de son cerveau et leur emplacement "correspondent peu à ce que provoque d'ordinaire une neurosyphilis". Des lésions sans doute dues aux trois AVC dont il a été victime.

La piste génétique

De plus, aucune atteinte cardiaque ou osseuse correspondant à cette maladie n'a été retrouvée lors de l'autopsie, remarquent les chercheurs. En revanche, ils ont découvert par coïncidence, que le père de Lénine est mort d'une attaque cérébrale. De même que trois de ses frères et soeurs, ont succombé à des maladies cardiovasculaires. Ainsi,les chercheurs se demandent à titre légitime si une composante génétique n'est pas à l'origine de ces attaques.

Seulement, pour le vérifier, il faudrait analyser le cerveau du chef soviétique, actuellement, rappelle le blog, "transformé en carpaccio de milliers de tranches, et conservé depuis des décennies à l'Institut du cerveau de Moscou".