BFMTV

Mars: une vidéo fallacieuse avec du son supposé de la planète rouge circule sur les réseaux sociaux

Photo fournie par la Nasa du rover Perseverance suspendu au-dessus du sol pendant son atterissage sur Mars, le 18 février 2021

Photo fournie par la Nasa du rover Perseverance suspendu au-dessus du sol pendant son atterissage sur Mars, le 18 février 2021 - - © 2019 AFP

Des images de la planète Mars ont été massivement partagées dans le sillage de l'atterrissage du robot Perseverance, mais ces dernières sont trompeuses.

La séquence dure moins de 30 secondes et a été partagée le 18 février par un compte Twitter dénommé Science Club (@IrfanKh65232660), à 6h34, heure de Paris. Seul commentaire, en anglais, accompagnant les images: "Incroyable Mars (mettez le son)".

Sur les images, un panorama montre un paysage désertique pouvant ressembler à celui de la planète Mars. Un son comparable à une sorte de vent constant accompagne la vidéo.

Numerama et Sud Ouest se sont notamment fait l'écho du caractère trompeur de ces images.

Le 18 février était aussi le jour de l'atterrissage du rover américain Perseverance. Si la vidéo ne précise pas s'il s'agit d'images provenant du robot en question, elle indique toutefois qu'il s'agit d'images de Mars, ce qui a pu laisser penser à tort que le robot de la Nasa avait envoyé ces images.

Perseverance s'étant posé à 21h55 sur la planète rouge, le tweet relayant ces images a donc bel et bien été posté en amont et ces images ne peuvent correspondre au "travail" de Perseverance.

Une séquence datant de 2019

Selon Numerama, s'il s'agit bel et bien d'images montrant Mars, ces dernières ont été capturées par le robot Curiosity, lancé en 2011 et toujours en activité depuis son atterrissage en 2012. Ces dernières datent de 2019, selon le média en ligne.

Autre élément fallacieux: la présence de son. Cet habillage ne peut être inclus dans la vidéo originelle pour une simple raison: Curiosity n'est pas équipé de micros. La Nasa compte sur les deux micros de Perseverance, qui pourraient pour la première fois enregistrer du son martien.

À l'heure à laquelle nous publions ces lignes ce lundi 22 février, le tweet trompeur avait été partagé près de 41.000 fois, "cité" plus de 10.000 fois et "aimé" à près de 150.000 reprises.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV