BFMTV

Lokiarchaeota: une nouvelle forme de vie découverte, chaînon précieux pour l'histoire de l'évolution

Les monts hydrothermaux, comme le Loki's Castle, sont l'habitat naturel d'organismes rares. Ici, le mont de Champagne.

Les monts hydrothermaux, comme le Loki's Castle, sont l'habitat naturel d'organismes rares. Ici, le mont de Champagne. - Marianas Trench Marine National Monument - Wikimedia - CC

Derrière ce nom se cache un organisme monocellulaire de la famille des archées. Mais le code génétique du Lokiarchaeota ressemble étrangement au nôtre. "Il y a 2 milliards d'années, nous avons pris l'embranchement de droite, et les ancêtres de Loki sont allés à gauche", résume un des scientifiques responsables de l'étude.

Dans la longue histoire de l’évolution, qui donne des ancêtres communs aux bactéries et aux organismes multicellulaires, comme les animaux et les hommes, il reste de nombreuses zones d’ombres que les biologistes n’ont pas encore éclairées. Mais la découverte par des scientifiques européens d’une nouvelle forme de vie en plein Océan Atlantique pourrait être un des chaînons manquants, rapporte l’hebdomadaire Nature, cité par la BBC.

Ces microbes ont été baptisés du doux nom de Lokiarchaeota, d’après le Loki’s Castle, une fissure géothermique située entre le Groënland et la Norvège.

Lokiarchaeota, un organisme unicellulaire...

Spécificité du Lokiarchaeota: il est classé dans la catégorie des procaryotes, organismes unicellulaires à la structure simple, comme les bactéries, mais partage certaines caractéristiques génétiques des eucaryotes, organismes plus complexes qui regroupent, entre autre, tous les organismes multicellulaires (animaux, végétaux, champignons…).

Un gouffre évolutif sépare procaryotes et eucaryotes. Critère principal: les complexes eucaryotes possèdent un noyau, qui contient le matériel génétique de la cellule. La plupart des cellules eucaryotes possèdent également des mitochondries, des organites qui fournissent de l’énergie à la cellule.

... Qui partage une partie de notre ADN

Les organismes multicellulaires sont apparus il y a 2 milliards d’années. Depuis plusieurs années, les biologistes postulent qu’ils serait issus d’une symbiose entre des bactéries et une autre forme d’eucaryotes, les archées. C’est à cette deuxième catégorie d’organismes qu’appartient Lokiarchaeota, à qui il manque les critères physiques plus complexes qui permettent de reconnaître un eucaryote.

Mais les scientifiques ont découvert dans son code génétique des caractéristiques propres aux eucaryotes. Jamais un organisme appartenant aux procaryotes n’avait été aussi proche génétiquement des organismes complexes que nous sommes.

"Nous avons d'abord pensé à une erreur"

"Quand nous l’avons découvert, nous avons d’abord pensé à une erreur, que l’échantillon avait été contaminé", confie Thijs Ettema, de l’université d’Uppsala, au Washington Post. Mais après avoir vérifié les résultats, le chercheur en est désormais convaincu: "Il y a 2 milliards d’années, nous avons pris l’embranchement de droite, et les ancêtres de Loki sont allés à gauche".

Les scientifques comptent désormais chercher d’autres archées dans des conditions de vie similaires à celle de Loki’s Castle. Objectif: s’approcher toujours plus d’un ancêtre unicellulaire assez complexe pour être commun à tous les organismes multicellulaires.