BFMTV

Le Nobel de médecine 2012 récompense la recherche sur les cellules souches

Shinya Yamanaka, prix Nobel de Médecine 2012

Shinya Yamanaka, prix Nobel de Médecine 2012 - -

Le prix Nobel de médecine a été décerné lundi au Britannique John B. Gurdon et au Japonais Shinya Yamanaka, pour leurs travaux sur la reprogrammation nucléaire.

Le prix Nobel de médecine 2012 a été décerné lundi au biologiste britannique John Bertrand Gurdon et au médecin et chercheur japonais Shinya Yamanaka pour leurs découvertes sur les cellules souches, a annoncé le jury. "Leurs découvertes ont révolutionné notre compréhension sur la manière dont les cellules et les organismes se développent", selon le comité Nobel.

Les deux scientifiques ont été recompensés pour leurs recherches sur la reprogrammation nucléaire. Il s'agit d'une technique qui permet de transformer des cellules adultes en cellules souches capables de créer tous types de tissus du corps humain.

Une découverte déterminante dans le traitement de maladies graves

Les cellules souches sont très prometteuses dans le traitement de maladies telles que le cancer ou les diabètes, ou encore neurologiques dégénératives telles que Parkinson ou Alzheimer. Celles-ci pourraient aussi aider à restaurer l'audition et à lutter contre l'infertilité féminine. Enfin, ces cellules souches peuvent être utilisées pour remplacer des cellules, des tissus ou organes endommagés.

La Fondation Nobel a diminué cette année la récompense de 20%, à 8 millions de couronnes (930.000 euros) contre 10 millions depuis 2001. Les deux lauréats qui se partageront le prix le recevront lors d'une cérémonie officielle à Stockholm le 10 décembre, date anniversaire de la mort du fondateur du prix, l'industriel suédois Alfred Nobel.

Mère Teresa en lice pour le prix Nobel de la paix ?

Mais les prix les plus courus restent ceux de la paix et de littérature. Ainsi les spéculations vont bon train sur le prix de la paix qui sera annoncé vendredi. Il pourrait récompenser la "mère Teresa" des bidonvilles du Caire, Maggie Gobran, la militante anti-burqa Sima Samar ou l'Américain Gene Sharp, apôtre de la non-violence.

Le lauréat du prix de littérature sera vraisemblablement connu jeudi. La Canadienne Alice Munro, l'Américain Don DeLillo et le Somalien Nuruddin Farah comptent parmi les favoris.

Les prix de physique et de chimie seront décernés respectivement mardi et mercredi et, enfin, celui d'économie lundi 15 octobre.