BFMTV

La consommation électrique cachée de vos activités sur Internet

-

- - elenavataga / Flickr CC

INFOGRAPHIE - Savez-vous ce qu’il se passe vraiment quand vous regardez une série en streaming? Pour aller du data center, où le fichier est stocké, jusqu'à votre poste, votre vidéo consomme l’équivalent de centaines d’ampoules allumées pendant une heure.

Derrière l’apparence dématérialisée du cloud se cache une réalité bien physique: serveurs informatiques, routeurs, commutateurs et des kilomètres de câbles de fibre optique. Chacun de nos e-mails, selfies ou messages sont conservés des années dans de gigantesques fermes à données: les data centers. Ces milliers d’ordinateurs entassés sous terre ont un lourd impact environnemental: ils sont composés de minéraux rares, nécessitent des litres d’eau pour être refroidis et consomment de l’électricité sans interruption.

Pour faire simple, si l’on réunissait ensemble tous les data centers et les réseaux de communication, Internet serait le 6e pays le plus consommateur d’électricité. Toujours selon Greenpeace, les technologies de l’information consomment aujourd’hui 7% de la production d’électricité mondiale.

Le streaming, très énergivore 

Le conseil américain pour l’efficacité énergétique (ACEEE) a tenté d’estimer en 2012 la facture de chacune de nos activités sur Internet. Pour cela, il a établi qu’un giga de données téléchargées coûte environ 5,12 kilowattheures (kWh). 48% de cette consommation vient des data centers (serveurs, routeurs), 38% de l’utilisateur final (ordinateur, smartphone) et 14% du transport (câbles de fibre optique, commutateurs). À partir de cette moyenne, nous avons estimé dans l’infographie ci-dessous la consommation de plusieurs usages courants du web.

Par exemple, un film classique en 720 pixels pèse 3 giga. Pour aller du data center à votre ordinateur, le fichier va consommer au total 15,36 kWh, l’équivalent de 1000 ampoules basse consommation (15W de puissance) allumées pendant une heure. 

infographie
infographie © -

Google moins énergivore que Microsoft

Cependant, il ne s’agit que d’estimations: tout dépend en réalité des sites que vous consultez. Les géants du web n’ont pas tous le même engagement en matière d’économie d’énergie. L’efficacité d’un data center se mesure en PUE (Power Usage Effectiveness). Google a par exemple un PUE de 1,12. C’est-à-dire que pour un watt consommé par le data center, 12% supplémentaires sont nécessaires pour refroidir le système. Microsoft affiche de moins bons résultats avec un PUE de 1,22. Consulter ses e-mails sur Gmail plutôt qu’Outlook est donc meilleur pour la planète.

Greenpeace recense sur son site web l’efficacité énergétique de tous les data centers. Vous pouvez les consulter ici (en anglais) pour savoir quels services privilégier pour diminuer votre empreinte environnementale. Pensez également à vider votre boîte mail, bloquer les spams et compresser les fichiers que vous envoyez sur le cloud

Emeline Gaube