BFMTV

La centrale nucléaire de Fessenheim fermée fin 2016

Centrale nucléaire de Fessenheim

Centrale nucléaire de Fessenheim - -

En ouverture de la Conférence environnementale, François Hollande a annoncé la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. La fin d'un suspens qui divisait PS et EELV sur la plus ancienne centrale de France.

C’est donc acté : la centrale nucléaire de Fessenheim sera fermée fin 2016. En ouverture de la Conférence environnementale ce vendredi, François Hollande a annoncé que la plus vieille centrale du parc nucléaire français allait bientôt disparaître. Il a toutefois promis de sauvegarder tous les emplois.

« Préservation de tous les emplois »

C’était une demande des écologistes, qui voudraient voir le nucléaire disparaître du paysage français, à l’image du Japon. François Hollande, lui, avait simplement promis de passer de 75% à 50% de nucléaire dans la production électrique française d’ici 2025. Plus ancienne centrale de France, le président de la République avait déjà annoncé sa fermeture, mais il vient d’en préciser le calendrier : ce sera pour fin 2016 « dans des conditions qui garantiront la sécurité des approvisionnements de cette région, la reconversion du site et la préservation de tous les emplois », a-t-il promis.

« Un exemple de démantèlement réussi »

François Hollande a aussi souligné que son démantèlement devrait être un « exemple de démantèlement réussi, de façon à ce que les centrales qui viendront à expiration dans de nombreux pays du monde et qui appelleront des technologies maîtrisées puissent être là encore une opportunité pour l'industrie nucléaire française ».
Depuis plusieurs mois, la centrale était un point de tension au sein même de la majorité, entre les socialistes qui restaient flous sur le timing, et EELV (Europe-Ecologie-Les-Verts) qui demandait au plus tôt un calendrier, soulignant les accidents qui avaient eu lieu dans la centrale ces derniers mois.

La Rédaction, avec agences