BFMTV

L'Agence spatiale européenne veut nettoyer l'espace de ses débris

Infographie des débris gravitant autour de la Terre réalisée par l'Agence spatiale européenne.

Infographie des débris gravitant autour de la Terre réalisée par l'Agence spatiale européenne. - -

L'Agence spatiale européenne tire la sonnette d'alarme: des milliers de tonnes de débris de satellite et de fusée gravitent autour de la terre, menaçant de collision les vaisseaux spatiaux. Un grand nettoyage s'impose.

L'espace est devenu une gigantesque poubelle. En 2013, 6.500 tonnes de "débris de l'espace", satellites abandonnés ou morceaux de fusée pour l'essentiel, gravitaient autour de la Terre. Des détritus qui peuvent être fatals à ceux qui les croisent, et que l'Agence spatiale européenne (ESA) entend aujourd'hui nettoyer.

Mode opératoire? Un filet géant, ou un laser d'énergie suffisamment puissant pour désintégrer les satellites défunts. Seul problème, le coût de cette opération, et les questions de droit international et de propriété des débris.

Mais le temps presse. Ces détritus se sont accumulés depuis 1961 et le début de la conquête spatiale, et forment comme un anneau de fragment en orbite. Or la moindre collision avec une navette ou une fusée serait fatale pour elles.

Un débris de 10 centimètres peut détruire un vaisseau

"Un objet de 10 centimètres serait capable de briser totalement un vaisseau spatial au moment de l'impact", indique Heiner Klinkrad, de l'ESA. "Rien qu'une collision avec un objet d'un centimètre à la vitesse classique de 50.000 kilomètres/heure dégagerait une énergie équivalente à une grenade qui explose."

Ces dernières années, 250 explosions ont été recensées, dégageant encore plus de débris. Le risque de réaction en chaîne est donc élevé. "On parle de syndrome Kessler", précise Heiner Klinkrad. "C'est-à-dire des collisions de débris en cascade qui rendraient certaines régions orbitales inutilisables à long terme."