BFMTV

Intrusion armée dans un lycée de Strasbourg

UN INDIVIDU ARMÉ S?INTRODUIT DANS UN LYCÉE DE STRASBOURG

UN INDIVIDU ARMÉ S?INTRODUIT DANS UN LYCÉE DE STRASBOURG - -

STRASBOURG - Un individu cagoulé et porteur d'une arme de poing probablement factice a fait irruption mercredi dans une classe d'un lycée de...

STRASBOURG (Reuters) - Un individu cagoulé et porteur d'une arme de poing probablement factice a fait irruption mercredi dans une classe d'un lycée de Strasbourg et a tiré un coup de feu avant de s'enfuir.

Le proviseur du lycée Jean Monnet, Jean-François Picard, a raconté à Reuters l'intrusion: "Il toque à la porte de la salle de classe, l'ouvre, n'y pénètre pas, pointe ce qui ressemble à une arme de poing sur le professeur et appuie sur la détente".

Les élèves de cette classe de seconde disent avoir entendu une détonation et vu de la fumée blanche sortir de l'arme. Il pourrait s'agir d'un pistolet d'alarme, aucun impact de balle ni aucune douille n'ayant été retrouvés sur place.

Quoique choquée, le professeur d'allemand, une femme d'une cinquantaine d'années décrite comme "solide", est sortie dans le couloir mais n'a pu rattraper l'agresseur. Ni le concierge ni les caméras de vidéosurveillance de l'établissement n'ont révélé quoi que ce soit de suspect.

Le lycée Jean Monnet, un établissement de 1.100 élèves situé dans le quartier de Neudorf, n'est pas particulièrement connu pour des faits de violence.

Le proviseur et les enseignants ont réuni l'ensemble des élèves dans la cour au moment de la récréation pour les informer de l'événement. "J'ai souligné la gravité des faits et je leur ai dit qu'ils étaient des citoyens et se devaient de participer à la sécurité de l'établissement", a dit Jean-François Picard.

Le recteur d'académie s'est rendu sur place.

Gilbert Reilhac, édité par Gilles Trequesser