BFMTV

Intempéries : « La première fois que je vois des conditions pareilles depuis 1975 »

-

- - -

Tout le week-end, neige, verglas et vents se sont abattus sur le sud de la France, privant des dizaines de milliers de foyers d’électricité. Sur RMC, les victimes racontent.

Neige, verglas, et vent violent : la France, et plus particulièrement le sud du pays, est touchée par des conditions climatiques hivernales surprenantes et surtout précoces. Les vents et les chutes de neige qui ont sévi ce week-end ont provoqué des drames et dommages en série. Météo France a levé dimanche en fin de soirée l'alerte orange pour vents violents qu'elle maintenait encore sur deux départements, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Dans le Sud-Est, les vents ont été particulièrement violents, atteignant localement 130 km/h, un évènement qui se produit en moyenne trois fois tous les dix ans. Au plus fort de la tempête, plus de 50 000 foyers étaient privés de courant en Ardèche, dans la Drôme, en Isère, Savoie et Haute-Savoie dimanche. Plus de 500 agents d'ERDF étaient à pied d'œuvre jusque tard dans la nuit pour rétablir l'électricité, et le retour à la normale n’est prévu que pour ce lundi soir.

« Jeudi en t-shirt, dimanche en moon boots »

Muriel habite depuis 10 ans sur les hauteurs de Grenoble, dans le petit village de Champ-sur-Darc. Elle s'est retrouvée dimanche matin sans électricité, avec 30cm de neige devant sa porte. « Pour une fin octobre, oui, c’est exceptionnel, reconnaît-elle. Jeudi, on était en t-shirt et petites chaussures, et dimanche on est avec les moon boots. Ça peut promettre un hiver très dur, on est que fin octobre ». Mais si elle avoue avoir été surprise, elle doit aussi admettre que le mauvais temps, fin octobre, ne devrait pas être si étonnant. « On est une région montagneuse, on a peut être juste perdu l’habitude d’avoir de la neige de bonne heure alors que ça devrait être plus souvent », s’interroge-t-elle.

« La première fois que je vois des conditions pareilles si tôt »

Jean-Pierre est l'un des plus anciens habitants du Champ-sur-Darc. « Depuis 1975, c’est la première fois que je vois des conditions pareilles si tôt dans la saison, raconte Jean-Pierre. Il fait froid, la neige est une neige lourde et collante. Dans mon jardin, j’ai des arbres cassés, il y a encore les feuillages sur les arbres qui retiennent la neige ».

« Beaucoup de branches sur les lignes électriques »

Ces feuillages, justement, sont l’une des raisons des nombreuses coupures d’électricité, comme l’explique Olivier Masset, le directeur territorial d'ERDF pour l'Isère. « Le vent et la neige ont amené effectivement des congères et des difficultés d’accès. Première difficulté, l’accès aux sites pour réparer. L’autre difficulté, assez spectaculaire, c’est que nous sommes très tôt en saison, avec beaucoup de feuilles sur les arbres. De ce fait, la neige accumulée et le vent ont fait tomber beaucoup de branches et d’arbres sur nos lignes ».

M. Chaillot avec Gwenaël Windrestin