BFMTV

Inondations: une femme perd ses parents noyés, après la mort de son mari dans l'attentat de Trèbes

La ville inondée de Trèbes, près de Carcassonne, le 15 octobre 2018.

La ville inondée de Trèbes, près de Carcassonne, le 15 octobre 2018. - Sylvain Thomas - AFP

Une habitante de Villedubert, dans l'Aude, a perdu ses parents dans les violentes inondations. En mars, son mari avait été tué dans l'attentat de Trèbes et Carcassonne.

Ce sont ses voisins et des connaissances qui racontent son histoire. En mars dernier, une habitante de Villedubert, une commune de l'Aude de quelque 300 habitants, avait perdu son mari Jean sous les balles de Radouane Lakdim, selon des informations de Franceinfo confirmées par l'AFP. Celui-ci avait ensuite tué deux autres personnes lors d'une prise d'otages dans un Super U de Trèbes; le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame avait ensuite succombé à ses blessures.

Dans la nuit de dimanche à lundi, la vie de la femme de cette première victime des attentats de Trèbes et Carcassonne a à nouveau basculé dans le cauchemar. Ses deux parents, octogénaires, sont morts noyés dans les violentes inondations qui ont frappé le département.

"Ce sont des décès tout à fait dramatiques", souffle au micro de la radio une voisine. "Sous les coups d'un terroriste, ou mourir comme ça dans une crue, ce sont tout de même des morts très violentes", déplore-t-elle.

"Il faut que ça s'arrête"

Le maire de la commune de Villedubert, où elle réside, s'est rendu à son côté quand elle a appris la nouvelle. "Elle était assommée quand elle a appris la nouvelle, bien sûr", témoigne Marc Rofes.

"Les premiers mots qu'elle m'a dit sont: 'Il y a quelque chose qui s'acharne contre moi cette année, ce n'est pas possible, il faut que ça se passe, que ça s'arrête'", confie-t-il à Franceinfo.
L.A.