BFMTV

Inès, Dennis: les tempêtes se multiplient sur le nord-ouest de la France 

BFMTV

Depuis plusieurs jours, les tempêtes se multiplient sur le Nord-Ouest du pays. Une recrudescence qui s'explique par des phénomènes météorologiques puissants dans l'océan Atlantique.

Après la tempête Ciara qui s’est abattue en fin de semaine passée sur la France, c’est au tour d’Inès de déferler sur le Nord-Ouest du pays.

A l’heure actuelle, six départements du littoral manchois ont été placés sous vigilance orange par Météo-France pour vents violents, inondations et des phénomènes de vagues-submersion. Cette nouvelle alerte de l’institut météorologique est valable jusqu’aux premières heures de la journée de vendredi.

Forts vents

Contacté par BFMTV, Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo-France, souligne que cette nouvelle perturbation "touchera principalement la France", malgré une dépression qui s’est "formée sur les îles britanniques."

Dans les faits, cela se traduit par "des vents forts, avec des rafales pouvant aller jusqu’à 130 km/h sur le littoral et 110 km/h plus loin dans les terres. Il faut rester prudent, localement, le contexte est favorable à la formation de tornades locales, mais cela reste imprévisible."

Dans un communiqué, Météo-France a d’ailleurs conseillé aux habitants des départements concernés la bonne conduite à avoir en marge de cette tempête Inès, qui s’annonce brève mais intense.

En plus de rester informé de la situation météorologique, il est prodigué de limiter ses déplacements ou, le cas échéant, de les réaliser avec la plus grande prudence. Pour les riverains du littoral, il est conseillé de bien fermer portes et fenêtres et de surveiller la montée des eaux, le phénomène de vagues-submersions pouvant être à l’origine d’inondations rapides.

La menace Dennis

Toujours selon Frédéric Nathan, une tempête peut en cacher une autre. Si Inès doit s’achever dans la nuit de jeudi à vendredi, Dennis devrait faire son apparition d’ici samedi.

"Elle devrait toucher les îles britanniques mais sa zone sera plus grande. En plus de l’Irlande, elle se propagera sur l’Écosse et l’Angleterre et devrait toucher la France dimanche." Là encore, des vents puissants sont attendus et des pointes à 130 km/h sont attendues sur les côtes.

La multiplication de tempêtes ces dernières semaines s’explique par une situation propice à ces phénomènes naturels, dont l’origine est à trouver au cœur de l’océan Atlantique.

"La situation météo est favorable, il y a ce courant jetstream qui donne des vents particulièrement forts. Plus ils sont forts, plus ils sont susceptibles de donner des situations tempétueuses", conclut le prévisionniste, qui estime qu’après le passage de Dennis, une période d’accalmie devrait intervenir.
Hugo Septier