BFMTV

Fossiles de dinosaures et pierres extra-terrestres aux enchères à Paris en avril

Un crâne d'Allosaure, le 13 novembre 2018 à Artcurial à Paris.

Un crâne d'Allosaure, le 13 novembre 2018 à Artcurial à Paris. - Stéphane de Sakutin - AFP

La vente aura lieu les 13, 15 et 16 avril à l'hôtel Drouot à Paris. Des pierres extra-terrestres seront également mises aux enchères.

Il est temps de casser sa tirelire. Quatre squelettes de dinosaures du Jurassique et du Crétacé supérieurs (entre 72 et 161 millions d'années) seront proposés aux enchères le 16 avril, à Paris, a annoncé ce mercredi l'hôtel Drouot.

Estimés entre 600.000 et 700.000 euros, un Ornitholeste, l'un des plus agiles et féroces carnivores, et un Othnielia, dinosaure herbivore, découverts dans le Comté de Johnson, dans le Wyoming aux États-Unis, seront proposés ensemble dans une scène de combat. 

Un autre couple formé par un Hypacrosaure à crête et son petit, découverts dans le Montana, sont également au catalogue avec une estimation haute de 900.000 euros. Sans oublier un des plus grands crânes d'Allosaures connus, haut de 94cm et long de 53cm. 

Onze pierres extra-terrestres

Au cours des mêmes enchères, seront proposées onze pierres extra-terrestres dont un fragment de Lune tombé sur Terre il y a plusieurs centaines d'années et pesant 371 grammes.

Estimée jusqu'à 45.000 euros, une impressionnante trace d'ammonite, un mollusque céphalopode, relatant le chemin parcouru par l'animal au fond de la mer sur treize mètres il y a près de 150 millions d'années, sera également mise aux enchères après trois jours d'exposition publique du 13 au 16 avril, à l'hôtel Drouot.

En juin, Paris accueillera aussi la vente d'un dinosaure herbivore du Jurassique, cousin du Diplodocus, présenté dressé sur ses pattes arrières, avec 2 millions d'euros d'estimation haute.

En novembre, deux squelettes de dinosaures, un Allosaurus et un Camptosaurus, estimés chacun entre 500.000 et 800.000 euros, n'ont pas trouvé preneur, les prix de réserve n'ayant pas été atteints, alors qu'un expert avait contesté la formulation des notices de présentation des deux spécimens.

Avec AFP