BFMTV

Climat: pourquoi la liste des noms donnés aux ouragans a été modifiée

Image satellite du cyclone Fani au dessus de la baie du Bengale, fournie le 1er mai 2019 par l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA)

Image satellite du cyclone Fani au dessus de la baie du Bengale, fournie le 1er mai 2019 par l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) - HO, NOAA/AFP

Une nouvelle liste de noms devrait permettre de ne pas utiliser des lettres grecques en cas d'un trop grand nombre d'ouragans, comme cela était le cas jusqu'à maintenant.

2020 a été une année chargée en tempêtes et ouragans. Dès septembre dernier, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) soulignait que pour la saison 2020, un seul nom restait à attribuer à ces catastrophes naturelles dans une liste qui comportait pourtant 21 propositions pour l'ensemble de l'année.

30 noms en 2020

Jusque-là, les noms des cyclones étaient attribués par des listes tournantes revenant tous les six ans, des listes limitées à 21 propositions en raison de plusieurs lettres pauvres en choix possibles.

Une fois les 21 propositions distribuées, l'alphabet grec était ensuite utilisé. Seul problème, pour de nombreux pays, l'utilisation de ces lettres pouvait poser des problèmes de compréhension au moment de la traduction d'autant que pour 2020, 30 noms, soit 9 lettres grecques, ont ainsi été distribués. Il s'agit du nombre le plus important depuis 2005, lorsque six appellations hellènes avaient été utilisées. Afin d'éviter ce phénomène, une liste supplémentaire décidée par l'OMM sera donc utilisée à la place de l'alphabet grec.

Selon le site de l'OMM, "la coexistence d’Eta, Theta et Iota en 2020 a mené à une certaine confusion".

Leah et Dexter, les nouveaux venus

De plus, l'OMM a également retiré de ses listes tournantes plusieurs noms d'ouragans mortels ou bien à l'origine de dégâts considérables. "Au total, 93 noms ont maintenant été retirés de la liste du bassin de l'Atlantique depuis 1953, lorsque les tempêtes ont commencé à être nommées dans le système actuel", apprend-on encore.

"Le travail du Comité des ouragans RA-IV est essentiel pour maintenir la coordination de nos nations bien avant que la prochaine tempête ne menace", a estimé Ken Graham, président du Comité des ouragans et directeur du Centre national des ouragans sur le site de l'institution.

Ainsi, parmi les noms rayés de la liste, Eta et Iota, mais également Dorian, qui a été à l'origine de 75 morts dans les Antilles en 2019, qui sera remplacé par Dexter en 2025. D'autres noms, tels que Leah, feront également leur entrée en 2026.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV